interview

3 questions à Siddy Jobe

©RV DOC

Siddy Jobe gère le fonds d’actions Econopolis Exponential Technologies.

Qu’en est-il de la valorisation actuelle du secteur technologique?

Dans un contexte où les taux souverains sont de plus en plus souvent inférieurs à zéro, une croissance des résultats supérieure à 10%, combinée avec la volonté de verser des dividendes et de racheter des actions propres, reste fondamentalement attractive. D’autant que les perspectives du secteur sont relativement peu impactées par une récession.

Suivez le débat
Comment investir dans les actions technologiques américaines?

Siddy Jobe (Econopolis) et Patrice Gensse (Deutsche Bank Belgique) | 11h30 - 12h15 Finance Corner. Twitter: #finav19

Le rapport cours/bénéfice du secteur technologique dans son ensemble est aujourd’hui de 23, ce qui reste clairement justifiable au vu de la croissance attendue. Certains segments sont toutefois plus chers que d’autres, ce qui nécessite de choisir un gestionnaire actif qui aura la possibilité de faire une sélection parmi l’ensemble de ces sociétés.

Quel est l’impact de la guerre commerciale?

À court terme, elle provoque davantage de volatilité sur les marchés. Mais je ne pense pas que la puissance du secteur technologique puisse être remise en cause par les actions de la présidence américaine. Le taux de digitalisation de l’économie laisse encore beaucoup de marge de progression, et le secteur technologique est aujourd’hui devenu un support essentiel à la croissance mondiale.

3
Le rapport cours/bénéfice du secteur technologique dans son ensemble est aujourd’hui de 23, ce qui reste clairement justifiable au vu de la croissance attendue, estime Siddy Jobe.

En outre, la montée en puissance des "digital natives" va diriger une proportion plus importante des achats vers la technologie, et leur présence dans les conseils d’administration dirigera également davantage d’investissements vers le secteur. Les perspectives restent fortes sur le long terme.

Quelle est votre stratégie?

Nous misons sur les évolutions technologiques qui vont connaître des croissances exponentielles durant les prochaines années, au travers de quinze sous-secteurs que nous avons identifiés, soit des segments comme la robotique, la cybersécurité, les jeux électroniques, le cloud ou encore les technologiques médicales.

Ces segments devraient enregistrer une croissance de leur chiffre d’affaires qui sera au moins le double du PNB mondial. Les entreprises dans lesquelles nous investissons doivent être financièrement saines et afficher des rythmes de croissance supérieurs à leur secteur (au minimum de 10% par an). En outre, les résultats opérationnels et nets devraient progresser plus rapidement que le chiffre d’affaires, et entraîner une augmentation des marges bénéficiaires. 

Lire également

Publicité
Publicité