Publicité

Vincent Juvyns (J.P. Morgan): "2022 sera une année moins performante pour les actions"

Vincent Juvyns, global market strategist de J.P. Morgan Asset Management.

Vincent Juvyns (J.P. Morgan) prévoit un return compris entre 5 et 8%.

Vincent Juvyns, le global market strategist de J.P. Morgan Asset Management, ne pense pas que des hausses de plus de 20% des indices peuvent être rééditées en 2022.

2022 sera-t-elle l'année de la hausse des taux d'intérêt?

Oui, les taux devraient vraisemblablement augmenter. La croissance économique demeure favorable, des banques centrales ont d'ores et déjà annoncé qu'elles allaient graduellement réduire la voilure dans leurs achats de titres.

"Il est encore un peu tôt pour évoquer une hausse des taux directeurs, surtout dans le chef de la BCE. Ce n'est donc pas encore la fin du calvaire pour les épargnants."
Vincent Juvyns
Global market strategist, J.P. Morgan Asset Management

À cela s'ajoute une inflation qui est peut-être moins transitoire que prévu. Nous prévoyons des taux de rendement américains à dix ans compris entre 2 et 2,50% (contre 1,5-1,6% actuellement).

Mais il est encore un peu tôt pour évoquer une hausse des taux directeurs, surtout dans le chef de la Banque centrale européenne. Ce n'est donc pas encore la fin du calvaire pour les épargnants, d'autant que leur patrimoine est cette fois largement grignoté par la hausse de l'inflation.

La Bourse américaine a-t-elle encore du potentiel après les hausses de 2020 et 2021? Ou faut-il préférer l'Europe?

Nous restons convaincus qu'il faut rester investi en actions, et notamment en actions américaines, même si les actions européennes pourraient faire mieux que les valeurs US l'an prochain. Les actions restent globalement privilégiées car nous prévoyons encore une progression bénéficiaire de 10% sur la plupart des marchés. Il est intéressant de noter que le marché US est d'ailleurs devenu moins cher cette année, car le rapport cours/bénéfice a baissé en raison de la forte progression bénéficiaire des sociétés.

Ceci étant, les perspectives de return pour l'an prochain seront moindres qu'en 2021, avec des performances attendues comprises entre 5 et 8%. L'expérience d'investissement en 2022 sera donc a priori moins agréable qu'en 2021 avec une moindre performance et sans doute davantage de volatilité.

Que penser de la Chine après l'offensive du président Xi Jinping sur les entreprises de différents milliardaires qui a fait chuter les technos?

Je ne pense pas qu'il s'agisse d'un virage à 180 degrés en termes de politique économique. Les grandes valeurs technologiques sont dans le viseur des régulateurs un peu partout dans le monde, et peut-être encore davantage en Chine dans la mesure où les géants de la tech sont aussi des géants financiers. Mais la Chine sait qu'elle doit rester innovante. Par ailleurs, il faut savoir que les Chinois ont beaucoup spéculé sur l'immobilier.

"Il y a peut-être davantage d'opportunités dans les valeurs de croissance en Europe, tant dans les actions technologiques que dans les valeurs qui concernent les énergies renouvelables."
Vincent Juvyns
Global market strategist, J.P. Morgan Asset Management

Ce dernier a pris une place énorme dans l'économie et dans le patrimoine des ménages. Des mesures ont été prises pour que les Chinois diversifient leurs avoirs et investissent davantage en actifs financiers. C'est plutôt positif pour les marchés.

Quels sont vos secteurs préférés pour 2022?

Nous aimons les valeurs financières aux USA et les valeurs industrielles, tant aux USA qu'au Japon. Paradoxalement, il y a peut-être davantage d'opportunités dans les valeurs de croissance en Europe, tant dans les actions technologiques que dans les valeurs qui concernent les énergies renouvelables.

Les actions préférées de:

1. Frank Vranken, chief strategist Edmond de Rothschild (Europe)

Xior - Le propriétaire de chambres d'étudiants est le plus grand dans son genre sur le continent européen. Sa force est d'être en même temps propriétaire et opérateur de chambres d'étudiants, ce qui lui donne encore un potentiel de croissance très important, surtout sur la péninsule ibérique. Pendant la crise sanitaire, Xior a optimisé sa base de données lui donnant une expertise approfondie du comportement de ses locataires. Ceci lui sert comme un avantage non négligeable par rapport à ses concurrents.

En outre, le titre, étant une SIR, doit respecter le paiement de dividende représentant au moins 80% de son bénéfice par action et doit par la même occasion respecter des seuils d'endettement. Pour 2022, qui risque d'être une année un peu plus volatile, ce titre mérite de faire partie de n'importe quel portefeuille.

2. Michel Ernst, stratégiste Actions senior de CBC

ASML - La société hollandaise est le plus grand concepteur et fabricant mondial de systèmes lithographiques destinés à l'industrie des semi-conducteurs. Elle est également le seul fabricant de la dernière génération de machines à fabriquer des puces, la plus précise, qui utilise la lumière ultraviolette extrême (EUV). L'année passée, sur 258 systèmes de photolithographie qu'ASML a vendus, 31 étaient des machines EUV dont le prix dépasse 120 millions de dollars pièce.

D'ici 2025, ASML prévoit que les 3/4 de ses revenus proviendront des EUV. Tous les grands fabricants de semi-conducteurs (Intel, Samsung, TSMC…) sont ses clients. Les thèmes structurels (big data, véhicules autonomes, cloud, internet des objets, AI…) vont soutenir la demande de semi-conducteurs, même si le marché fait momentanément face à une pénurie.

3. Youry Huygen, analyste de L'Investisseur

Volkswagen - La firme vaut environ 120 milliards d'euros en bourse. C'est beaucoup trop peu au vu de tous les éléments "value". Ainsi, une offre de 7,5 milliards sur sa filiale Lamborghini a été rejetée. Les valorisations pour sa filiale Porsche vont de 55 à 85 milliards. La participation dans le constructeur de camions Traton (MAN, Scania) est valorisée à 11,5 milliards et celle dans QuantumScape 3,3 milliards. Et il y a par ailleurs la trésorerie nette de 30 milliards.

VW a investi massivement dans des usines de batteries, a mis en place un centre de logiciels et mis l'accent sur l'intelligence artificielle. Et quand vous voyez les voitures électriques de sa filiale Audi, vous vous dites sûrement: "J'en veux une aussi…" Préférez les actions "préférentielles", plus liquides et meilleur marché que les actions "normales".

Finance Avenue: revivez notre grand salon de l'argent

©Mediafin

Finance Avenue, le grand salon de l’argent de L’Echo et de L’Investisseur, s'est déroulé le samedi 20 novembre 2021 à Bruxelles. On pouvait y glaner les meilleurs conseils en matière d’investissement, d’immobilier, de pension et de planification successorale.

Retrouvez l'ensemble des thèmes abordés durant ce salon de l'argent, sous forme d'article ou de vidéo, dans notre dossier spécial Finance Avenue.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité