Cinq ans de prison et 80.000 euros d'amende avec sursis pour Dejan Veljkovic

©Photo News

L'agent de joueurs Dejan Veljkovic écopera de 5 ans de prison avec sursis et d'une amende de 80.000 euros, s'il est condamné par le tribunal, en échange de sa coopération avec la justice.

En cas de condamnation par le tribunal, l'agent de joueurs Dejan Veljkovic écopera de cinq ans de prison avec sursis et d'une amende de 80.000 euros, elle aussi avec sursis, en échange de sa coopération avec la justice, ont indiqué ce mardi ses avocats lors d'une conférence de presse à Anvers.

Ils y ont expliqué les conséquences pour leur client de son statut de "repenti", qui est utilisé pour la première fois en Belgique. Dans l'accord conclu avec le parquet fédéral, Dejan Veljkovic s'est engagé à faire des déclarations sincères et complètes sur son implication dans le dossier de suspicion de fraude dans le milieu du football et sur le rôle de tiers.  

Il devra également fournir des preuves matérielles qui manquent encore dans ce dossier, a précisé son avocat Bart Verbelen. Ce n'est que dans ce cas qu'il pourra bénéficier de cette peine de cinq ans de prison avec sursis, et d'une amende de 80.000 euros, elle aussi avec sursis.

Il se verra en outre confisquer tous les avantages patrimoniaux qu'il a eus en net, a précisé son conseil. Dejan Veljkovic est au coeur du premier volet de l'instruction judiciaire, qui concerne des constructions financières mises en place en concertation avec un certain nombre de clubs dont le FC Malines, Genk, Lokeren, le Club Bruges et le Standard de Liège. Il est également impliqué dans le troisième volet de l'affaire, concernant les matchs suspects Antwerp-Eupen et FC Malines-Waasland-Beveren.

Lire également

Publicité
Publicité