Fraude dans le foot belge, comme un air de "déjà vu"

©BELGA

Cette nouvelle enquête dans le foot belge, qui vise à la fois des responsables de clubs, des agents de joueurs, des arbitres, etc. ne va pas sans rappeler l'affaire Zheyun Ye.

La nouvelle enquête visant le foot belge sur des faits présumés d'organisation criminelle, de blanchiment d'argent et de corruption privée, qui a conduit à 57 perquisitions mercredi dont 44 chez nous, a comme un air de "déjà vu". 

Rappelez-vous, certaines affaires autour de Zheyun Ye avaient entaché les saisons 2004-2005 et 2005-2006. Ce Chinois s'était introduit au sein des clubs du SK Lierse et de La Louvière et avait fait pression sur certains joueurs pour fausser des rencontres. Plusieurs joueurs, entraîneurs, agents et dirigeants de club ont été condamnés dans cette affaire, le principal intéressé disparaissant quant à lui dans la nature.

L'ancien entraîneur du Lierse, Paul Put, avait été condamné en décembre 2015 par la cour d'appel de Bruxelles à une peine de deux ans de prison. L'agent de joueurs Pietro Allatta avait quant à lui écopé de huit ans tandis que sept anciens joueurs du Lierse, parmi lesquels Yves Vanderstraeten, Marius Mitu et Laurent Delorge, avaient écopé de peines allant jusqu'à 10 mois de prison avec sursis. L'ancien gardien de l'équipe Cliff Mardulier avait pour sa part bénéficié d'une suspension du prononcé.

Paul Put et ses joueurs ont été jugés pour s'être laissés corrompre à perdre neuf matchs au cours de la saison 2004-2005. Ils avaient affirmé que Zheyun Ye leur avait demandé de perdre des matchs afin de faire diminuer la valeur marchande du club. Les joueurs auraient accepté l'argent, mais auraient tout de même joué leurs rencontres à fond, jusqu'à ce que Ye se mette à les menacer. 

Christiaan De Nyn, ancien avocat du SK Lierse, a été reconnu coupable de blanchiment d'argent pour avoir accepté de Zheyun Ye une somme de 200.000 euros.

Le Chinois a aussi essayé de s'établir à La Louvière, via Pietro Allatta, qui a été condamné en appel à 8 ans de prison pour sa participation à des pratiques de corruption. 

Le financement -pas très clair- de La Louvière a aussi été passé au peigne fin. Ce qui a permis de déclarer coupables l'ancien président du club, Filippo Gaone, et l'avocat Laurent Denis d'abus de biens sociaux et de leur infliger à chacun un an de prison avec sursis.  L'ancien joueur Mario Espartero a pour sa part été reconnu coupable de corruption active et condamné à un an de prison.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content