Maggie De Block s'attaque aux cotisations sociales limitées des footballeurs

©BELGA

La ministre des Affaires sociales, Maggie De Block (Open Vld), prépare une proposition afin de limiter ou annuler les avantages dont bénéficient les clubs et joueurs de foot en matière de cotisations sociales.

Maggie De Block avait prévenu: si le monde du football ne réagissait pas suite au footgate, le scandale de fraudes présumées dans le milieu du football qui a éclaté le 10 octobre dernier, elle s'attaquerait aux cotisations sociales limitées des clubs et footballeurs.

La ministre des Affaires sociales prend dont le taureau par les cornes et prépare une proposition concrète en ce sens qui vise à limiter ou annuler les avantages dont bénéficient les clubs et les joueurs en matière de cotisations sociales (ONSS), selon plusieurs médias flamands. 

"J'ai demandé un signal, mais il n'est pas venu."
Maggie De Block (Open Vld)
ministre des Affaires sociales

"J'ai demandé un signal, mais il n'est pas venu", justifie la ministre. "Ce que j'ai vu cette semaine est allé plutôt dans la direction opposée. Comme cela manque toujours de résultats concrets, j'ai chargé mes services de dégager un projet pour déconstruire ou annuler l'avantage ONSS" des joueurs et clubs de football. Les joueurs, malgré des salaires parfois mirobolants, ne paient des cotisations ne dépassant pas un plafond de quelques centaines d'euros par mois. En effet, ceux qui gagnent (beaucoup) plus paient un maximum de 304,09 euros par mois. Dans d'autres sports, le problème est moins grave, car les salaires y sont souvent plus bas. La ministre libérale se concentre donc uniquement sur le secteur du football.

Het Nieuwsblad a d'ailleurs calculé que les clubs de football de D1A perçoivent non seulement 57 millions d'euros de retenue à la source sur les revenus du travail (à réinvestir dans la jeunesse), mais bénéficient également 70 millions d'euros supplémentaires de "réduction" concernant les cotisations sociales. Les clubs qui paient les salaires les plus élevés bénéficient des avantages les plus importants. Le RSC Anderlecht se taille la part du lion avec une réduction de près de 20 millions d’euros par an.

Maggie De Block s'attaque aux cotisations sociales limitées des footballeurs

Lire également

Publicité
Publicité