Soupçons de méga fraude dans le foot belge

©Photo News

44 perquisitions ont été lancées ce mercredi dans le monde du foot belge, notamment dans dix clubs de division 1A. L'ancien dirigeant du Sporting de Charleroi Mogi Bayat, Herman Van Holsbeeck, Ivan Leko ainsi que les arbitres Delferrière et Vertenten ont été interpellés.

La justice mène une double enquête sur des agents de joueurs  et sur la falsification de plusieurs matchs de l'année dernière. Un dossier a en effet été ouvert par le parquet fédéral pour blanchiment d'argent. L'enquête viserait principalement les agents de joueurs Mogi Bayat et Dejan Vejlkovic, ainsi que les clubs avec lesquels ils font affaire.

44 perquisitions

Concrètement, 44 perquisitions ont été lancées ce mercredi matin dans tout le pays, explique le parquet fédéral. Ces perquisitions sont réalisées par la police judiciaire fédérale du Limbourg, avec le soutien des polices judiciaires fédérales d'Anvers, de Louvain, du Brabant wallon, Bruxelles, de Halle-Vilvorde, de Flandre-Orientale, de Flandre-Occidentale, de Mons et de Liège.

→ L'enquête fédérale a débuté à la fin de 2017, à la suite d'un rapport de l'Unité des fraudes sportives de la police fédérale. Elle mettait au jour des indications de transactions financières suspectes dans la division 1A de football. Au cours de l’enquête, des indications d'influence possible sur les matchs de la saison de compétition 2017-2018 sont apparues. L’instruction judiciaire couvre des activités menées dans le cadre d'une organisation criminelle, le blanchiment d'argent et la corruption privée.

Dix clubs de D1A concernés

Les perquisitions concernent notamment dix clubs de football de division 1A dont Anderlecht, le Club de Bruges et le Standard. Le RSCA a réagi, assurant collaborer pleinement à l'enquête mais précisant qu'il ne fera "aucun autre commentaire". Des perquisitions ont également été lancées chez des responsables de clubs de football, chez des agents de joueurs, chez des arbitres, chez un ancien avocat, dans un bureau comptable, chez un entraîneur, chez des journalistes et chez quelques complices éventuels. Un grand nombre de personnes ont été privées de leur liberté et emmenées pour une audition approfondie.

Mogi Bayat, ancien dirigeant du Sporting de Charleroi et agent de joueur, a été interpellé dans le cadre d'une affaire de matches truqués ©BELGA

L'ancien dirigeant du Sporting de Charleroi et actuel agent de joueurs de Pro League, Mogi Bayat, a ainsi été interpellé ce mercredi matin. Dans cette affaire, il sera conseillé par l'avocat Jean-Philippe Mayence. Ivan Leko (entraîneur du Club de Bruges) a également été interpellé. Il sera conseillé par l'avocat Walter Van Steenbrugge. Herman Van Holsbeeck (ancien manager d'Anderlecht) a été interpellé chez lui ce matin. Il est en cours d'audition avec l'un de ses avocats. Son autre conseil, Me Daniel Spreutels, indique qu'il n'est pas privé de liberté mais entendu pour un interrogatoire.

Les arbitres Sébastien Delferière et Bart Vertenten auraient également été privés de liberté.

"C'est frustrant, un jour comme aujourd'hui ruine des années d'efforts."
Pierre François
CEO de la Pro League

D'après le parquet fédéral, certains agents de joueurs, indépendamment les uns des autres, auraient mis en place des transactions qui dissimulaient, aux autorités belges et aux autres parties impliquées, des commissions. Des commissions qui portaient sur les transferts de joueurs, sur les salaires de joueurs et d’entraîneurs ainsi que d'autres paiements.

A noter que 13 perquisitions ont également été organisées à l'étranger, notamment en France, au Luxembourg, à Chypre, au Monténégro, en Serbie et en Macédoine.

"Nous n’avons eu aucune visite à la Pro League", affirme son CEO Pierre François. "Il ne semble pas y en avoir au siège fédéral non plus", ajoute-t-il. "C'est frustrant, un jour comme aujourd'hui ruine des années d'efforts."

"L'intégrité est cruciale"

Du côté, d'AB InBev, sponsor de la Pro League, on demande de l'intégrité. "L'intégrité est cruciale au sein d'AB InBev, nous attendons les mêmes valeurs de nos partenaires et des événements que nous sponsorisons", déclare la porte-parole du groupe brassicole. "Les supporters de la Pro League méritent un sport honnête et intègre."

Les enquêteurs se sont rendus au club de Bruges. ©BELGA


Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content