"Les marchés émergents sont parmi nos favoris"

©rv

"La reprise économique, les progrès technologiques et la réduction permanente de leur empreinte écologique font des marchés émergents un investissement intéressant. Surtout l’Asie", explique William Davies, stratège en chef chez Columbia Threadneedle Investments.

Le gestionnaire britannique Columbia Threadneedle est un véritable «stock picker» et fait invariablement partie des meilleurs lors de l’attribution de l’Award annuel du meilleur gestionnaire d’actions. Cette année, il remporte ce prestigieux Award. La maison de fonds commercialise 38 fonds en Belgique.

Fund Awards 2021 : Best Equity Manager

Quelle est la principale raison qui explique les excellents résultats de vos fonds d’actions au cours des dernières années?

William Davies: «Notre expertise est très large, avec plus de 450professionnels de l’investissement qui suivent les marchés financiers au quotidien. C’est notre culture de la collaboration, le partage d’avis éclairés et notre focus sur l’analyse qui nous permettent d’afficher de bons résultats à long terme.»

En tant que gestionnaire actif, dans quel type de marché affichez-vous la meilleure surperformance par rapport aux indices de référence? Dans un marché en hausse ou en baisse?

"La gestion active joue surtout un rôle important en période de baisse des marchés."
William Davies
Columbia Threadneedle

Davies: «La marée montante fait monter tous les bateaux. Je suis convaincu que la gestion active joue surtout un rôle important en période de baisse des marchés. Nous l’avons prouvé en 2020 lors de la crise du coronavirus. Certaines sociétés ont survécu sur les plans opérationnel et financier pendant cette crise, mais notre processus d’investissement vise à conserver les entreprises qui affichent une stricte discipline en matière de coûts et qui gèrent intelligemment leur endettement.

En fin de compte, ce sont les entreprises les plus endettées qui sont les premières à tomber lorsqu’une crise éclate. Nous avons l’avantage de ne pas détenir ce type d’entreprise en portefeuille. Si nous prenons l’ensemble du cycle, nous affichons peut-être des résultats moins bons dans la première phase de la reprise du marché. Dans un tel environnement, certaines entreprises fortement endettées peuvent temporairement surperformer.»

Dans certains segments du marché d’actions, par exemple aux États-Unis, les gestionnaires actifs ont beaucoup de mal à faire mieux que le marché. Ne vaut-il donc pas mieux investir dans des trackers?

Davies: «Les investisseurs ont des besoins et des objectifs différents. La gestion passive mérite une place dans les portefeuilles, mais sur le long terme, nous avons démontré que nous pouvions avoir de la valeur ajoutée dans plusieurs classes d’actifs, dont les actions américaines.»

Que pensez-vous de la récente "GameStop-mania", et de la hausse de l’action pour des raisons purement spéculatives?

"Vu que les valorisations sont fonction des flux de trésorerie futurs et que la reprise est en vue, les valorisations paraissent plus raisonnables qu’excessives."
William Davies
Columbia Threadneedle

Davies: «Ce type de comportement s’observe surtout lorsque les marchés sont proches de l’éclatement d’une bulle spéculative. Ajoutez-y le succès des plateformes de négociation gratuites et l’accès facile à des groupes partageant les mêmes idées par le biais de canaux comme Reddit, et vous obtenez une sorte de révolution. Nous pensons cependant que ce phénomène est plus spéculatif que fondamental et qu’il pourrait ne pas durer.»

Pensez-vous qu’une bulle est en train de se former sur les marchés d’actions et qu’elle est sur le point d’éclater?

Davies: «Si l’on se base sur certains critères, les valorisations peuvent sembler élevées, mais il ne faut pas oublier que les taux d’actualisation sont bas. Vu que les valorisations sont fonction des flux de trésorerie futurs et que la reprise est en vue, les valorisations paraissent davantage raisonnables qu’excessives.»

Les marchés d’actions sont dominés par des thèmes comme les technologies ou la "disruption". Ces thèmes font-ils partie de vos segments préférés?

Profil

Columbia Threadneedle

  • Nombre de collaborateurs: 2.000
  • Actifs sous gestion: 547milliards de dollars
  • Nombre de fonds enregistrés en Belgique: 38

Davies: «Les technologies occupent une place importante dans nos portefeuilles d’actions mondiales. La “disruption” est très importante parce qu’elle est transversale. Les technologies sont essentielles dans le secteur de la santé pour améliorer la qualité des soins, et dans l’industrie pour augmenter la productivité, et je pourrais citer bien d’autres exemples. C’est notre tâche d’identifier ces domaines de “disruption” et d’investir dans des entreprises qui sont bien positionnées pour en profiter.»

Quels sont les (autres) secteurs qui vous intéressent particulièrement et pourquoi?

Davies: «Nos portefeuilles sont bien diversifiés. En plus de la “disruption” et des technologies, nous nous intéressons également à la transition vers une économie durable et aux critères ESG (environnement, société et gouvernance, NDLR). C’est un thème récurrent qui devrait générer de nouvelles opportunités et menaces en matière d’investissement.»

Pensez-vous que les investisseurs devraient miser davantage sur les marchés émergents qu’il y a par exemple cinq ans?

Davies: «Il est également possible d’investir dans les économies émergentes via des actions de sociétés de marchés développés, mais il existe des opportunités beaucoup plus intéressantes parmi les entreprises cotées sur les marchés émergents. Nous pensons que les économies émergentes continueront à se développer et afficheront probablement une croissance plus élevée que les économies développées. C’est pourquoi les actions de marchés émergents sont surpondérées dans nos portefeuilles.»

Pensez-vous que les gestionnaires de fonds disposent actuellement de suffisamment de données pour évaluer correctement la durabilité des entreprises?

Davies: «L’ESG est un domaine en plein développement. Il reste donc encore de nombreuses lacunes à combler. Nous constatons que les entreprises sont plus transparentes et qu’elles communiquent des chiffres pertinents sur leur parcours vers plus de durabilité. Nous estimons qu’il est important que nous disposions de nos propres normes d’évaluation. C’est pourquoi chez Columbia nous avons notre propre système de notation qui représente un élément clé de nos analyses fondamentales lors de l’évaluation des opportunités de placement.»

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité