Où trouve-t-on les meilleurs fonds d'investissement?

©Filip Ysenbaert

Les fonds qui remportent un Award cette année peuvent pour la plupart être qualifiés de "stock pickers". Ils misent à fond sur la qualité de leurs analyses pour faire les bons choix parmi des milliers d’actions et d’obligations.

Pour la 25ᵉ année consécutive, les quotidiens économiques L’Echo et De Tijd ont décerné leurs Awards aux meilleurs fonds du marché belge. Ces Awards sont attribués sur la base d’une méthodologie propre et unique qui prend en compte la régularité des résultats et la gestion des risques au cours des cinq dernières années. Seize Awards sont attribués à des fonds individuels et trois à des maisons de fonds.

Le prestigieux Super Award fait partie de cette dernière catégorie et est décerné à la maison de fonds qui affiche les meilleurs résultats dans les 16 catégories de fonds. Cette année, cet honneur revient à Carmignac. Columbia Threadneedle remporte l’Award du meilleur gestionnaire de fonds d’actions et Pimco celui de meilleur gestionnaire de fonds obligataires.

Dans la plupart des cas, les Awards attribués aux fonds individuels ont été remportés par des maisons de fonds étrangères, même si la société belge DPAM rafle tout de même cinq Awards. Aperçu des 16 lauréats.

Actions internationales

Fundsmith Equity (LU0690375182)

Parmi les fonds d’actions internationales, l’Award revient à Terry Smith qui, avec son fonds Fundsmith Equity, fait mieux que son indice de référence depuis la création du fonds en 2010. Smith est un pur "stock picker" qui accorde beaucoup d’importance à l’analyse fondamentale des entreprises dans lesquelles il investit. La qualité et la valorisation jouent un rôle prépondérant. Smith gère le fonds avec une vision à long terme, comme en témoignent certaines positions qui font partie du portefeuille depuis plus de 10 ans. Aujourd’hui, la principale participation du fonds est le spécialiste américain des paiements PayPal. Smith résume sa stratégie comme suit: «Acheter de bonnes entreprises à bon prix, et ensuite ne rien faire.»

"Ma stratégie consiste à acheter de bonnes entreprises à bon prix, et ensuite à ne rien faire."
Terry Smith
Fundsmith Equity

Ces dernières années, les excellents résultats du fonds ont attiré de nombreux investisseurs. Les actifs gérés (répartis sur plusieurs classes de fonds) se montent à plus de 30 milliards d’euros. Et malgré cette taille, Smith réussit à appliquer sa stratégie sans le moindre problème. Ce succès s’explique par le fait que le gestionnaire se concentre sur les grandes capitalisations boursières. Malgré tout, Smith garde les deux pieds sur terre. "Il arrivera bien un moment où nous ferons moins bien que l’indice, mais cela ne nous fera pas changer de stratégie. Nous nous en tiendrons toujours à notre processus d’investissement parce qu’il est payant sur le long terme."

Actions européennes

DPAM Invest B Equities Europe Sustainable (BE0940002729)

Ce fonds durable de DPAM, détenteur du label "Towards Sustainability", se concentre sur les entreprises européennes qui misent sur les tendances structurelles. Par conséquent, le fonds investit beaucoup dans des entreprises qui profitent de la transition verte et de la "disruption". Il s’agit entre autres de sociétés qui fournissent des produits et des services liés à l’efficacité énergétique ou d’entreprises qui tirent parti de la digitalisation. Ici aussi, la qualité est un des critères importants dans la sélection des actions. "Nous cherchons des entreprises disposant d’un modèle d’exploitation intéressant, d’avantages concurrentiels pérennes, de produits ou de services exceptionnels, de flux de trésorerie durables et d’une équipe de gestion compétente", explique le gestionnaire Tom Demaecker.

Ces cinq dernières années, le fonds a affiché un rendement moyen de 10,1% par an. Fin janvier, la principale position du fonds était EB Semiconductor, une entreprise amstellodamoise sortie gagnante de la pandémie. L’action a profité de la forte demande de semi-conducteurs.

Petites et moyennes capitalisations européennes

Echiquier Agenor SRI Mid Cap Europe (LU0969069516)

Comme dans de nombreuses autres catégories, le gagnant est un pur "stock-picker". À 93%, l’active share, qui mesure la gestion active, est la plus élevée de tous les fonds lauréats. Une active share de 100% indique que le fonds s’écarte totalement de la composition de son indice de référence, tandis qu’une active share de 0% montre que le fonds est une copie conforme de l’indice. "La sélection d’actions est inscrite dans notre ADN. Nous nous basons pour cela sur notre propre modèle d’analyse", explique le gestionnaire Stéphane Bobtcheff, qui remporte cet Award pour la deuxième année consécutive.

Le portefeuille du fonds est très concentré: il ne compte que 42 positions dont les dix principales représentent 28% du total. "Une de nos principales convictions dans le fonds est aujourd’hui le groupe italien Moncler, spécialisé dans le luxe", confie le gestionnaire. Le fonds se concentre également sur la durabilité et détient le label de durabilité belge "Towards Sustainability".

Actions américaines

AB Sicav I American Growth Portfolio (LU0079474960)

15,9%
Parmi tous les fonds gagnants, le fonds AB American Growth d'Alliance-Bernstein a réalisé le meilleur rendement au cours des cinq dernières années, soit 15,9% par an.

Dans la catégorie des actions américaines, AllianceBernstein occupe la première place du podium avec son fonds American Growth Portfolio. Avec 5,2 milliards d’euros d’actifs sous gestion, le fonds a réalisé un rendement moyen de 15,9% par an (exprimé en euros). Le gestionnaire applique une stratégie 100% «stock picking» et le portefeuille ne comprend que 50 actions.

«Nous nous focalisons sur l’identification des entreprises ayant fait la preuve de leur rentabilité et capables d’autofinancer leur croissance. L’action dont le gestionnaire Frank Caruso attend le plus est UnitedHealth Group. «Cette société spécialisée en assurances soins de santé dispose d’une gamme de produits bien différenciée par rapport à ses concurrents et a l’art de trouver des solutions à long terme permettant d’améliorer l’efficacité médicale», explique le gestionnaire.

Actions de marchés émergents

Fidelity Funds Emerging Markets Focus Fund (LU1102505929)

Fidelity remporte cet Award pour la deuxième année consécutive. Comme les autres fonds actifs de Fidelity, le gestionnaire Alex Duffy s’écarte totalement de son indice de référence. L’active share du fonds se monte à 80%. Ces cinq dernières années, la stratégie a permis au fonds d’afficher un rendement moyen annuel de 13,1% (exprimé en euros).

"En nous concentrant sur la recherche fondamentale, nous affichons de bons rendements lorsque les marchés sont tirés par les fondamentaux. Par contre, nous souffrons lorsque le marché est tiré par un appétit pour le risque inconsidéré et en cas de momentum pour les actions de moindre qualité", explique Duffy. Grâce à cette exigence de qualité, le gestionnaire peut se permettre de prendre des positions affirmées. Fin janvier, le fonds ne détenait que 37 positions. Les dix principales représentent 40% du fonds. Le producteur taïwanais de puces électroniques TSMC occupait la première place avec 6% du portefeuille.

Actions belges

AXA B Equity Belgium (BE0152676954)

AXA Investment Managers remporte cet Award pour la troisième année consécutive. Ces cinq dernières années, le fonds a affiché un rendement moyen de 5,1% par an, laissant ses concurrents loin derrière. «Ce succès est indubitablement le résultat de notre fidélité à nos convictions. Nous investissons dans des sociétés solides appliquant une stratégie à long terme», explique le gestionnaire Jérôme Antonini.

C’est notamment ce qui explique que le fonds s’en sort généralement mieux sur des marchés en baisse. «Les entreprises les plus solides offrent une meilleure résistance en période difficile. Nous l’avons à nouveau démontré pendant la crise du coronavirus», poursuit le gestionnaire. Le fonds ne comprend actuellement que 29 positions. La première ligne du portefeuille est l’action D’Ieteren.

790
Parmi les fonds gagnants, Pimco Euro Bond est celui qui compte le plus grand nombre de positions, à savoir 790.

Obligations diversifiées en euro

Pimco GIS Euro Bond (IE00B11XYY66)

Ce fonds de Pimco remporte également cet Award pour la troisième année consécutive. Le fonds mise beaucoup sur la diversification. "Aucun risque ne peut être déterminant", explique-t-on chez Pimco. Cette devise se traduit aussi dans le nombre de positions. Avec 790 lignes, il est de loin le plus diversifié des fonds primés.

"Les obligations hypothécaires danoises existent depuis plus de 200 ans et n’ont jamais enregistré le moindre défaut de paiement."
Pimco

À l’heure actuelle, le portefeuille obligataire du fonds offre un rendement supérieur de 60 points de base à celui de son indice de référence, en particulier grâce à la présence d’obligations liées à des emprunts hypothécaires danois. "Les obligations hypothécaires danoises existent depuis plus de 200 ans et n’ont jamais enregistré le moindre défaut de paiement. Avec 1%, elles offrent un des plus hauts rendements en Europe." Selon le gestionnaire, cela s’explique entre autres parce que ces obligations ne sont que rarement reprises dans des fonds passifs. Dans tous les cas, le rendement de 1% est beaucoup plus élevé que celui des autres obligations les mieux notées, dont le rendement est souvent négatif, explique le gestionnaire.

Obligations d’entreprises en euro

Kempen Euro Credit Plus Fund (LU0986645306)

Dans cette catégorie, la société néerlandaise Kempen Capital Management est une valeur sûre. Le groupe remporte d’ailleurs l’Award dans cette catégorie pour la septième année consécutive. En octobre de l’an dernier, il a dû faire face au départ de six membres de l’équipe, mais Kempen a continué à appliquer la même stratégie d’investissement. "Nous essayons de faire mieux que le marché en prenant un maximum de positions non corrélées. Il vaut mieux détenir un nombre plus important de petites convictions qu’un nombre limité de convictions représentant un poids plus important dans le portefeuille", confie le gestionnaire Alain van der Heijden.

Aujourd’hui, Celinex Telecom représente la principale position du fonds. «Ce propriétaire et exploitant d’infrastructure de téléphonie mobile, comme des antennes, offre un beau rendement et des résultats opérationnels en croissance stable et régulière. Même si l’entreprise joue un rôle de leader dans la consolidation européenne et augmente régulièrement son taux d’endettement, elle est prête, grâce à des injections de capitaux, à ramener son taux d’endettement à un niveau conforme aux exigences de sa notation de crédit actuelle», justifie le gestionnaire.

Obligations internationales

DPAM L Bonds Universalis Unconstrained (LU0138643068)

Ce fonds obligataire géré par DPAM accorde au gestionnaire beaucoup de liberté et de flexibilité dans la gestion des risques de taux, de crédit et de change. "Nous investissons toujours une partie du portefeuille dans des obligations qui prospèrent lorsqu’un risque réel apparaît sur les marchés. Par ailleurs, lors de périodes comme mars 2020 où il n’y avait aucune possibilité de refuge, nous ne paniquons pas et essayons d’augmenter la solidité du portefeuille. L’expérience joue ici un rôle important. Chaque situation de marché est différente et il est indispensable de disposer d’une longue expérience sur les marchés financiers si l’on veut être capable de détecter les signaux qui aident à mieux se préparer", explique le gestionnaire Peter De Coensel.

Actuellement, le fonds est surpondéré en obligations de marchés émergents émises en devises fortes. "Nous avons aussi pris une grande partie de nos bénéfices sur nos obligations américaines liées à l’inflation pour accorder plus de poids aux obligations souveraines américaines et aux obligations supranationales de la meilleure qualité (Banque mondiale, Banque européenne d’investissement, Asian Development Bank)", poursuit De Coensel. Une obligation souveraine espagnole à échéance en 2033 représente actuellement la principale position du fonds.

Obligations de marchés émergents

Neuberger Berman Emerging Market Debt – HC (IE00B986J944)

C’est la toute première fois que le fonds remporte l’Award dans cette catégorie. Pour sa gestion, la société américaine Neuberger Berman s’appuie sur une équipe néerlandaise ayant quitté ING Investment il y a huit ans. Ces cinq dernières années, le fonds a obtenu un rendement de 4,6% par an. Plusieurs fonds ont fait mieux en termes de rendement, mais Neuberger Berman s’en est bien sorti sur des marchés en baisse, un critère pris en considération pour nos Awards.

"Aujourd’hui, la principale position du fonds est occupée par la Roumanie, grâce à l’amélioration constante de ses fondamentaux."
Rob Drijkoningen
NEUBERGER BERMAN

Le gestionnaire accorde beaucoup d’importance au choix des pays, avec actuellement une préférence pour les pays à rendement élevé. "La différence de taux par rapport aux pays solvables est supérieure à la moyenne, ce qui leur permet de profiter d’une revalorisation. Aujourd’hui, la principale position du fonds est occupée par la Roumanie, grâce à l’amélioration constante de ses fondamentaux", explique le gestionnaire Rob Drijkoningen.

Fonds monétaires en euro

BNP Paribas Euro Money Market (LU0083138064)

Dans cette catégorie – où les rendements sont proches de zéro voire négatifs –, tout se joue sur quelques points de base. En 2020, le fonds a affiché un rendement de -0,43% contre -0,46% pour l’indice de référence. "Cette relative surperformance est le résultat de la décision du gestionnaire de miser sur des échéances légèrement plus longues pour les obligations d’entreprises. Le fonds a ainsi pu profiter de la réduction progressive des différences de taux qui s’est produite au cours du second semestre de 2020", explique-t-on chez BNP Paribas.

Par ailleurs, l’effet de taille et les économies d’échelle sont un facteur crucial dans cette catégorie et le fonds de BNP Paribas réussit à combiner ces deux avantages. Avec plus de 1 milliard d’euros d’actifs sous gestion, les frais courants ne dépassent pas 0,20% par an.

Obligations convertibles

UBS (Lux) Bond SICAV – Convert Global (LU0203937692)

Les fonds d’obligations convertibles se voient pour la première fois décerner un Award. En 2020, le segment des obligations convertibles a affiché la plus forte hausse depuis 2007, avec l’émission de nouvelles obligations à hauteur de 89 milliards de dollars. UBS est actif dans ce segment depuis de nombreuses années et a remporté ce nouvel Award grâce à son fonds UBS (Lux) Bond Convert Global.

Avec 5 milliards d’euros d’actifs sous gestion, le fonds affiche une active share de 80%. Au cours des cinq dernières années, il a réalisé un rendement moyen annuel de 7,6%. Le gestionnaire Alain Eckmann explique le succès du fonds par le respect d’une stricte discipline en matière de stratégie, par l’expérience et la stabilité de l’équipe de gestion ainsi que par l’analyse fondamentale. Fin janvier, la principale position du fonds était une obligation convertible du producteur américain de puces électroniques, Micron Technologies.

Fonds mixtes défensifs

DPAM Horizon B Defensive Strategy (BE6227492921)

Ce fonds de DPAM est un fonds de fonds, ce qui signifie qu’il investit principalement dans d’autres fonds DPAM. Le pourcentage d’actions du portefeuille ne dépasse jamais 35%. Au sein du volet obligataire, les bons du Trésor américain constituent un solide matelas de sécurité. Le fonds prend malgré tout aussi des positions affirmées.

"À l’heure actuelle, nous sommes positifs envers les marchés émergents. Sur le marché obligataire, ils offrent un rendement intéressant et devraient profiter de la recherche de rendement de nombreux investisseurs. La baisse du dollar devrait également être positive pour ces marchés. Sur le marché d’actions, cette région peut profiter d’un dollar plus faible. Par ailleurs, elle bénéficie de la rotation vers des secteurs plus cycliques", expliquent les gestionnaires Casper De Ceuster et Rudy Glorieux.

Fonds mixtes neutres

DPAM Horizon B Balanced Low Strategy (BE6264046770)

Ce fonds est également un fonds de fonds qui investit dans d’autres fonds DPAM. Il vise à respecter un pourcentage d’actions de l’ordre de 45%. Aujourd’hui, ce chiffre se situe à 42%. Le gestionnaire affiche une préférence marquée pour les marchés émergents, tant au niveau des actions que des obligations. Au sein du volet actions, le secteur technologique occupe aujourd’hui la première place, suivi par les secteurs financier et industriel.

Ces cinq dernières années, le fonds a affiché un rendement moyen annuel de 4,8%, mais s’est surtout distingué sur des marchés en baisse. Bien entendu, la grande diversification du fonds de fonds joue ici un rôle prépondérant.

12,3%
BL Global Flexible, lauréat dans la catégorie des fonds mixtes flexibles sans risque, avait 12% de liquidité fin décembre 2020, et même 30% début 2020.

Fonds mixtes flexibles (sans risque)

BL Global Flexible (LU0211340665)

Le fonds BL Global Flexible géré par Banque de Luxembourg Investments remporte cet Award pour la troisième année consécutive. Son gestionnaire Guy Wagner utilise au maximum la flexibilité qui lui est accordée par la politique de gestion du fonds. Au début 2020, juste avant l’éclatement de la crise du coronavirus, le fonds détenait par exemple 30% en cash, ce qui a permis au gestionnaire d’acheter plusieurs actions de qualité après le krach boursier. Le gestionnaire évite cependant les secteurs comme les banques, les télécoms et les producteurs de matières premières.

Le fonds investit peu en obligations. Les trois obligations en portefeuille sont des bons du Trésor américain et représentent 4% du total. Le fonds détient également une importante position dans des investissements en or. Wagner considère l’or comme une protection contre l’inflation et les tensions géopolitiques. Ces cinq dernières années, le fonds a affiché un rendement moyen de 5,9% par an.

Fonds d’épargne- pension

Fonds d’épargne-pension Argenta (BE0172903495)

Pour la deuxième année consécutive, le Fonds d’épargne-pension Argenta – géré par DPAM – remporte l’Award de sa catégorie. Avec un rendement moyen de 5,2% par an au cours des cinq dernières années, il arrive en tête de sa catégorie. Le fonds, qui comptabilise plus de 2 milliards d’euros d’actifs sous gestion, investit dans 363 positions différentes et est donc bien diversifié.

Fin janvier, le fonds comptait pas moins de trois banques parmi ses dix principales positions: KBC, ING et Mediobanca. La première place était occupée par le producteur néerlandais de machines à produire des puces électroniques, ASML.

De plus en plus de tankers parmi les fonds primés

Comme semblent le démontrer les Awards, la taille joue un rôle de plus en plus important dans le secteur des fonds. Parmi les 16 fonds gagnants, pas moins de 12 comptabilisent plus de 1 milliard d’euros d’actifs sous gestion, avec une taille moyenne de 2,1 milliards d’euros pour les fonds primés. Le plus grand fonds gagnant est le Fundsmith Equity, qui compte plus de 5 milliards d’euros d’actifs sous gestion avec la seule sicav luxembourgeoise. Si nous y ajoutons les classes de fonds britanniques, le total des actifs gérés dépasse 30 milliards d’euros. Le plus petit lauréat est – et personne ne s’en étonnera – le fonds AXA B Equity Belgium, dont les actifs sous gestion se montent à 106 millions d’euros.

Les fonds gagnants facturent en moyenne 1,4% de frais annuels

En échange d’un rendement plus élevé que leur indice de référence, les fonds gérés activement facturent davantage de frais que les fonds indiciels. En moyenne, les frais annuels facturés par les fonds lauréats se montent à 1,4%. Le fonds le plus cher est logiquement un fonds de marchés émergents: Fidelity Emerging Markets Focus facture en effet 1,94% par an. Le fonds le moins cher est le fonds de marchés monétaires de BNP Paribas Asset Management, qui ne facture que 0,2% par an. Fait remarquable: le fonds d’actions internationales Fundsmith Equity est un des fonds les moins chers parmi les lauréats, avec des coûts annuels de 1,11%.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité