Publicité
Publicité
reportage

Antisémitisme: "le Hamas veut déshumaniser les Juifs"

Au moins 85 tombes juives ont été profanées au cimetière de Marcinelle, le 24 novembre 2023. ©BELGA

En Israël, les experts dénoncent une vague d'antisémitisme "sans précédent", liée à une "déshumanisation des Juifs" dans la propagande du Hamas et des Frères musulmans.

Depuis l’attaque sanglante commise le 7 octobre par le Hamas et les représailles israéliennes contre Gaza, les actes d'antisémitisme sont en hausse dans le monde, selon les rapports de la ligue anti-diffamation (ADL), notamment. C’est le cas en Europe et en Belgique, comme l'illustre la profanation de 85 tombes juives au cimetière de Marcinelle.

C'est aussi le cas aux États-Unis, qui semblaient pourtant moins concernés. Lors d’une manifestation, à Columbia, un étudiant israélien a été frappé à coup de bâtons. À l’université de Cornell, dans l’État de New York, un jeune a menacé de "ramener un fusil d’assaut sur le campus et de tirer sur tous les porcs juifs". À New York, des étudiants juifs ont été contraints de se réfugier dans une bibliothèque face à une foule menaçante.

Publicité

L’Echo a interrogé sur ce sujet des spécialistes israéliens de l’antisémitisme, lors d’un reportage en Israël, à l’invitation du Congrès juif européen.

"Chaque fois qu’une crise éclate dans le monde, la pandémie, la guerre en Ukraine, nous assistons à une vague d’antisémitisme."

Sima Vaknin-Gill
Fondatrice de la société de consultance Strategic Impact

"De la rivière à la mer"

"Ce n’est pas une surprise. Chaque fois qu’une crise éclate dans le monde, la pandémie, la guerre en Ukraine, nous assistons à une vague d’antisémitisme, mais celle que nous voyons aujourd’hui est sans précédent", explique Sima Vaknin-Gill, fondatrice de la société de consultance Strategic Impact. "On assiste à une hausse des actes de violence de 100% et de l’antisémitisme en ligne de 1000% dans le monde".

Sima Vaknin-Gill s’inquiète de "la multiplication de manifestations où les gens appellent à la destruction de l’État d’Israël, avec le slogan 'la Palestine de la rivière à la mer', ce qui signifie l’éradication d’Israël".

Des affiches de la campagne pour les otages du Hamas, déchirées, dans le quartier de Midtown à New York, aux États-Unis, le 29 novembre 2023. ©REUTERS

Cette spécialiste voit aussi des acteurs étatiques, comme la Russie et la Chine, mener pour la première fois des campagnes antisémites sur les réseaux sociaux.

Déshumanisation

"Le Hamas veut déshumaniser les Juifs, comme dans cette vidéo ‘Kill the Jews’, où il invite à les tuer."

Harel Chorev
Directeur au Moshe Dayan Center for Middle Eastern and African Studies

Harel Chorev, directeur au Moshe Dayan Center for Middle Eastern and African Studies, a mené une étude universitaire sur la déshumanisation des Israéliens par le Hamas. Il illustre ses propos par un dessin devenu viral sur les réseaux sociaux, où l'on voit la tête de Shlomo Lederman, un juif ultraorthodoxe abattu par le Hamas en février 2023, servie en repas.

"Ce dessin supposé humoristique sert à faire passer le message que le Juif est un sous-homme", explique-t-il. "Le Hamas veut déshumaniser les Juifs, comme dans cette vidéo 'Kill the Jews', où il invite à les tuer."

Chorev lie la montée de l’antisémitisme "au réseau mondial des Frères musulmans, dont fait partie le Hamas". "Leurs organisations les plus proéminentes aux États-Unis et en Europe sont des organisations d’étudiants. Ils endoctrinent sur les campus", dit-il.

Dossier | Guerre Israël-Hamas

Toute l'actualité sur la guerre entre le Hamas et Israël au Proche-Orient. Découvrez nos analyses et les dernières infos.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité