Publicité
Publicité

Les entreprises belges friandes d'intelligence artificielle

En Belgique, l'IA générative est déjà largement adoptée par les entreprises de l'IT. ©REUTERS

Des études menées par Agoria et de la Cour des comptes européens montrent l'intégration importante de l'IA dans nos entreprises. L'entrepreneur IT belge s'intéresse visiblement de près à l'intelligence artificielle.

Un an et demi après le lancement commercial du phénomène ChatGPT, où en est l'intelligence artificielle (IA) dans nos entreprises? C'est la question que s'est posée Agoria. Pour y répondre, la Fédération de l'industrie technologique belge a directement posé la question à 111 entreprises technologiques belges.

Il en ressort un intérêt marqué pour l'IA. Si le résultat n'est pas très surprenant vu le public cible choisi pour mener l'étude, l'engouement semble très concret. "Jamais une technologie ne s'est imposée aussi rapidement dans nos entreprises", assure Carine Lucas, senior expert digital chez Agoria et responsable de l'étude.

Publicité

"Nous disposons déjà d'un écosystème belge de l'IA très actif, composé d'environ 400 entreprises."

Carine Lucas
Senior expert digital chez Agoria

Écosystème belge très actif

Selon la fédération, "neuf entreprises sur dix utilisent pleinement l'IA générative dans leurs opérations internes". Les entreprises voient dans la technologie un moyen d'accélérer le travail, d'augmenter la qualité de leur produit ou encore de rendre plus performant leur service clientèle. L'intérêt est d'ailleurs tel, que pour 70% des entreprises interrogées, "la GenAI conduira à la plus grande révolution sur le marché du travail depuis l'invention de l'électricité".

À noter que cette arrivée de l'intelligence artificielle entraîne également quelques inquiétudes. 12% des sociétés interrogées considèrent "l'IA générative comme une menace pour leurs activités", indique l'étude.

Bon nombre d'entreprises auraient néanmoins déjà trouvé un créneau de développement dans l'IA. "Nous disposons déjà d'un écosystème belge de l'IA très actif, composé d'environ 400 entreprises", assure Carine Lucas.

10%
Selon une étude menée par la Cour des comptes européenne, un peu moins de 10% des PME belges utiliseraient l'IA.

Les PME en retard

Le résultat de l'étude menée par Agoria va globalement dans le même sens que celle d'une autre étude, menée cette fois par la Cour des comptes européenne. Cette dernière confirme aussi que notre pays s'est rapidement intéressé à la technologie.

Plus de 40% des grosses entreprises interrogées (tout secteur confondu, à l'inverse de l’étude d'Agoria donc) avaient déjà recours en 2021 à l'IA. Ce résultat place la Belgique en troisième position européenne, derrière le Danemark (plus de 65%) et la Finlande (un peu plus de 50%).

La situation est, en revanche, un peu moins bonne au niveau des PME, puisqu'elles seraient un peu moins de 10% à utiliser l'IA, un résultat qui reste toutefois au-dessus de la moyenne européenne.

Cette même étude indique néanmoins qu'à l'échelon mondial, l'Europe est à la traîne lorsqu'il s'agit d'investissements dans l'IA. Le Vieux continent aurait un retard de l'ordre de 10 milliards d'euros par rapport aux États-Unis.

Dossier | Intelligence artificielle & ChatGPT

Toute l'actualité sur ChatGPT et les acteurs de l'intelligence artificielle. Infos, analyses et décryptages de cette révolution.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité