Établir un bilan carbone personnel

©Filip Ysenbaert

Le constat: L’impact de notre comportement sur le changement climatique reste quelque chose de très abstrait. Seules les factures de chauffage ou d’électricité nous permettent de voir si notre niveau de pollution augmente ou diminue d’année en année. Quelle est mon empreinte climatique? Comment puis-je la diminuer? Quel incitant me permettrait-il de la réduire? L’idée: Mettre en place une appli officielle pour calculer son bilan carbone global et, surtout, pour donner des incitants pour le diminuer.

En vue de maîtriser les conséquences négatives des changements climatiques, il a été convenu – lors du sommet sur le climat organisé fin 2015 à Paris – que des efforts doivent être fournis pour limiter l’élévation de la température globale à 1,5°C. Pour atteindre cet objectif, l’accord climatique de Paris prévoit que les pays industrialisés diminuent leur émission de gaz à effet de serre de 80 à 90% à l’horizon 2050 (par rapport au niveau de 1990).

L'appel des XI

11 entrepreneurs proposent 11 idées pour faire avec avancer Bruxelles et la Wallonie.

La transition vers une société bas carbone est donc urgente. Celle-ci nécessite d’importants changements de comportement de la part des pouvoirs publics et des entreprises, mais aussi des citoyens, car ceux-ci ont un rôle énorme à jouer de par leurs choix et leurs actions.

Dans cette optique, le parlement wallon a adopté en septembre 2017 une proposition de résolution relative à la mise en œuvre d’une politique wallonne du climat. Celle-ci prévoit, d’une part, "d’encourager les citoyens à être des maillons centraux de la transition énergétique et climatique et les consommateurs à devenir des consomm’acteurs". Et d’autre part, "de développer et de mettre à disposition des outils – dont une application informatique (par exemple, via le smartphone) – permettant à chaque particulier d’évaluer son empreinte carbone."

Découvrez l'Appel des XI

Onze grands entrepreneurs proposent onze idées pour faire avancer Bruxelles et la Wallonie.

Nos deux Régions sont à la pointe des technologies de recyclage. Pourquoi ne pas en faire la matière première d'une nouvelle industrie porteuse? C'est l'une des 11 idées de "L'appel des XI".

Découvrez-les toutes dans L'Echo, à partir de ce samedi dans notre dossier spécial.

Mais comment obtenir une réelle implication/participation des citoyens? Peut-être en fusionnant les deux objectifs susmentionnés et en leur apportant une dimension de "ludification" (appelée aussi "gamification"). Ce terme correspond à l’utilisation des mécanismes du jeu pour motiver des personnes à atteindre des objectifs dans des domaines où il est parfois compliqué d’obtenir des comportements actifs et impliqués. Notamment parce que ces personnes considèrent les tâches demandées comme sans intérêt, chronophages, contraignantes ou rébarbatives.

Autrement dit, on pourrait récompenser les citoyens pour leur attitude plus responsable envers l’environnement via une réduction d’impôt dont le montant dépendrait des efforts consentis tout au long de l’année.

En pratique

1. Bilan: Via un questionnaire obligatoire lors de la phase d’inscription, une application – appelons-la "Green & Win" – effectue une première estimation du bilan carbone du citoyen. Ce bilan est ensuite réparti dans un tableau de bord qui comprend six catégories: mobilité, logement, énergie, consommation, alimentation et déchet. Celui-ci fournit en plus une estimation des économies réalisables.

2. Conseils/Informations: Pour chacune de ces catégories, l’app dispose d’un volet conseils dans lequel le citoyen a également à sa disposition une série d’outils pour l’aider à réduire son empreinte carbone. Mais aussi et surtout, de l’information plus détaillée sur ces fameuses économies réalisables (ainsi que les primes existantes) et éventuellement sur les autres avantages apportés par ces changements.

À ce stade-ci, les citoyens motivés ont déjà tout ce qu’il faut à leur disposition dans l’app pour changer de comportement! Libre à eux de refaire régulièrement un bilan carbone pour voir si leur empreinte diminue et si les économies réalisées augmentent. On est déjà dans une forme de gamification.

3. Jeu/Récompense: Pour obtenir l’adhésion d’un maximum de citoyens, l’app propose un second volet plus ludique. Concrètement: par catégorie, certaines actions mesurables permettent d’accumuler des points. En fin d’année, ceux-ci se transforment en réduction d’impôt! Par exemple, 1.000 points accumulés donnent droit à une réduction d’impôts de 1.000 euros. Cette réduction d’impôt doit évidemment être plafonnée (2.000 euros par exemple).

1. Déchets

Pour réduire leur quantité, l’app donne au citoyen toute une série de conseils et de lectures à propos du "zéro déchet". Elle lui indique aussi les lieux à proximité de son domicile où il peut amener une partie de ses déchets au recyclage. Ou ceux où il peut se débarrasser d’objets dont il n’a plus d’utilité, mais qui peuvent encore servir à d’autres. Chaque fois qu’il se rend dans l’un de ces lieux, il a la possibilité de gagner un point en scannant un QR-code à la sortie. Il faut évidemment prévoir des garde-fous et des limites à ce système de scan. Par exemple, maximum deux points par semaine.

©BELGAIMAGE

Ensuite, en partant de l’hypothèse que le système des poubelles à puce est déjà une généralité, l’app permet au citoyen de connaître chaque semaine le poids de ses déchets, ce qui le motive, vu que moins il en produit, moins il paie. Pour lui donner une dose de motivation supplémentaire, l’app indique en permanence le poids total des déchets déjà jetés depuis le début de l’année. S’il produit moins de 100 kilos de déchets par an, il gagnera 100 points. S’il en produit moins de 50, il gagnera 200 points.

2. Alimentation

La Wallonie souhaite développer les circuits courts et atteindre un objectif de 50% de l’alimentation consommée. Comme dans l’exemple précédent, l’app doit permettre d’informer le citoyen sur les initiatives qui existent autour de lui. Là aussi, en fonction de ses achats, le revendeur particulier ou le supermarché lui permet de scanner un QR-code (disponible à la caisse ou sur le ticket de caisse) qui signale le pourcentage de produits locaux achetés. L’app donnera ainsi en permanence un aperçu de la proportion de produits wallons consommés. Si le citoyen dépasse les 50% sur l’année, il récolte 200 points.

3. Consommation

Imaginons un citoyen qui doit acheter un nouveau réfrigérateur. Comment l’inciter à choisir celui qui a non seulement une faible consommation d’énergie, mais qui a aussi été fabriqué/livré de manière plus durable (c’est-à-dire qui a émis moins de CO2 que ses concurrents)? Tout simplement en lui donnant l’info dans l’app, mais aussi en lui permettant de scanner un QR-code en magasin qui le renvoie vers un site qui contient ce type d’informations (et qui suggère aussi des alternatives).

Si son choix se porte sur un objet qui a un faible bilan carbone, il pourra scanner un QR-code sur son ticket de caisse et gagner par exemple entre 50 et 200 points.

4. Mobilité

©Hollandse Hoogte

La Région wallonne a pour objectif d’atteindre une part modale de 20% d’utilisation du vélo dans le cadre des déplacements domicile–lieu de travail d’ici 2030. Chaque déplacement peut être aisément identifié par l’app et donne lieu à un point par trajet. Un travailleur peut donc engranger jusqu’à 400 points par an (en partant de l’hypothèse qu’il fait 200 allers-retours par an).

Dans le même ordre d’idée, ceux qui prennent le train pour ce type de trajet peuvent gagner un point en scannant un QR-code (maximum deux fois par jour) ou en approchant leur téléphone d’une balise NFC présente dans le train pour confirmer qu’ils se sont déplacés de cette manière.

5. Énergie

En partant de l’hypothèse que tous les compteurs électriques sont devenus intelligents, le citoyen peut connaître sa consommation d’énergie en temps réel. En fonction de différents paramètres (taille du logement, composition du ménage, saison, température extérieure, etc.), l’app peut lui fixer au quotidien un maximum de consommation à ne pas dépasser. Chaque jour devient un nouveau challenge et permet de gagner un point. Un citoyen peut donc engranger jusqu’à 365 points par an.

Pour l’eau, le gestionnaire de réseau communique l’index annuellement à l’app et en cas de réduction de consommation, le citoyen gagne ici aussi des points.

6. Logement

©Photo News

L’app est la plateforme idéale pour avoir accès à toute l’information concernant la rénovation de logements anciens pour renforcer leur performance énergétique, qu’il s’agisse des primes disponibles ou d’une carte reprenant l’ensemble des entrepreneurs disponibles à proximité d’un logement ainsi que les guichets énergie.

Dans ce cas précis, un citoyen pourrait gagner jusqu’à 1.000 points d’un coup si ses investissements font progresser son logement en matière de performance énergétique (PEB). Pour ça, il lui suffit de scanner le QR-code apposé au bas de son nouveau certificat.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content