CEO de Daoust et Title Media

Chronique de Giles Daoust, CEO de Daoust

Cette semaine j’ai tenté sur LinkedIn une petite expérience amusante: demander à mes contacts de choisir le thème de cet article. Le grand gagnant est Florian Etienne (business development manager chez Smart Media) avec: "Comment cultiver et faire évoluer une culture d’entreprise?" Bravo à lui. C’est parti.

J’ai rejoint l’entreprise familiale Daoust en 2010 en tant que responsable marketing, et j’en suis devenu le CEO en 2015. Pendant ces 5 premières années "exploratoires", je me suis posé la question de la culture d’entreprise. En effet, les valeurs de l’entreprise étaient déjà très présentes, mais pas forcément suffisamment définies ou communicables. Par ailleurs l’entreprise grandissait (elle a doublé de taille en 5 ans, nous sommes 350 aujourd’hui), et on courait donc le risque que la culture se dilue, s’altère ou disparaisse à terme, ce qui aurait fait perdre à l’entreprise son identité.

Choisir deux phrases pour se définir une culture d’entreprise, ce n’est que le début d’un périple qui met des années à aboutir pour les décliner en décisions stratégiques.

À l’époque existait déjà chez Daoust la baseline "We Love Solutions", mais elle était parfois mal comprise en interne ou en externe. De plus, elle ne caractérisait pas à elle seule les valeurs profondément humaines, sociétales et de diversité portées par l’entreprise et par mon père depuis belle lurette. Après d’intenses débats, nous avons donc accouché du fameux slogan "Welcome to the Family".

À dater de ce moment, la culture d’entreprise de Daoust s’est articulée comme suit: "Welcome to the Family: Nous travaillons en équipe, avec le sourire, dans le respect des valeurs, humaines, sociétales, environnementales et de diversité" et "We Love Solutions: Nous proposons de manière proactive à nos clients et à nos candidats, des solutions RH qualitatives, flexibles et innovantes". Dans ces deux phrases, chaque mot a son sens et son importance.

Mais accoucher de deux phrases n’était bien entendu que le début d’un long périple, qui mit des années à aboutir, pour les décliner en décisions stratégiques et opérationnelles à court, moyen et long terme. À travers nos procédures, nos formations, notre marketing, nos outils et surtout notre management, nous nous sommes efforcés de faire vivre ces valeurs, de les infuser profondément dans l’ADN de l’entreprise, de les pérenniser. Aujourd’hui, lorsqu’un collaborateur quitte l’entreprise, c’est principalement parce qu’il ne correspond pas (ou plus) aux valeurs humaines ou entrepreneuriales qui nous habitent au quotidien.

Lorsque mon père m’a passé la main en janvier 2015 en tant que CEO de Daoust, c’est sur ce socle de valeurs que j’ai basé l’entièreté de mon action. Ceci a donné une cohérence à ma vision et à mon action.

Je reste persuadé que, si nous avons en 2016 remporté le prix de l’Entreprise de l’Année, c’est en raison de ces valeurs. Pas seulement grâce à leur simple existence, mais grâce à leur profond ancrage dans 100% du fonctionnement quotidien de Daoust.

Et ce qui est merveilleux, c’est que rien de tout cela n’aurait existé si mon père ne l’avait pas fait naître et vivre, dans l’entreprise et à l’extérieur, pendant plus de 40 ans. Belle histoire humaine et familiale donc!

Lire également