A Idleb, les bombardements s'intensifient, l'armée syrienne avance

Une victime syrienne des frappes aériennes des forces pro-régime dans la ville de Maaret Hurmah, (province d'Idlib, nord-ouest de la Syrie). ©AFP

Le conflit s'intensifie dans la région d'Idleb en Syrie, alors que cette dernière souffre de bombardements destructeurs depuis près de quatre mois. L'armée prorégime gagne du terrain.

Mercredi, un avion de l'armée syrienne qui survolait une zone à l'est de Khan Cheikhoun (nord-ouest) a été abattu par les djihadistes. Son pilote a été capturé, une première depuis le début de l'escalade militaire dans la région d'Idleb, selon l'OSDH. Durant la nuit qui a suivi, onze djihadistes et rebelles, et cinq combattants prorégime ont été tués. Le lendemain, le groupe djihadiste Hayat Tahrir al-Cham (HTS, ex-branche syrienne d'Al-Qaïda) a revendiqué l'attaque de l'avion et publié sur son site une vidéo montrant un homme, présenté comme le pilote, qui affirme s'appeler Mohammad Ahmad Sleiman et être lieutenant-colonel de l'armée de l'air syrienne.

Ces derniers jours, les bombardements s'intensifient dans la région tandis que les forces prorégime avancent. Elles se trouvent désormais à trois kilomètres au nord-ouest de la ville stratégique de Khan Cheikhoun après avoir pris le contrôle jeudi de cinq villages environnants, a indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). Un civil a par ailleurs été tué dans des frappes menées par l'aviation syrienne sur un village dans le sud de la province d'Idleb, selon l'OSDH. Depuis fin avril, près de 1.300 combattants djihadistes et rebelles et plus de 1.140 membres des forces prorégime sont morts dans les affrontements, ajoute l'OSDH. Plus de 820 civils ont aussi péri dans les bombardements, d'après la même source. 

Lire également

Publicité
Publicité