La contestation à Hong Kong ne faiblit pas

©REUTERS

La police de Hong Kong a une nouvelle fois utilisé dimanche du gaz lacrymogène et des balles en caoutchouc contre des manifestants réclamant plus de démocratie à proximité du Bureau de liaison chinois, le symbole de la présence de Pékin dans le territoire. Des dizaines de milliers de personnes avaient bravé l'interdiction de manifester des autorités pour arpenter les rues de la mégalopole. Quelque 200 d'entre elles ont atteint les abords du Bureau, avant de se heurter aux policiers antiémeutes qui gardaient en force le bâtiment et ont utilisé lacrymogène et balles en caoutchouc. Les manifestants ont riposté par des jets de briques et de pierres, puis ont été repoussés par une charge des policiers armés de matraques.

Lire également

Publicité
Publicité