Le "Spiderman français" a escaladé la tour Total à Paris

Alain Robert a escaladé les 187 mètres de la tour Total sans harnais de sécurité, comme à son habitude. ©AFP

Alain Robert a escaladé les 48 étages de la tour Total à Paris pour montrer son soutien aux grévistes français qui s'opposent à la réforme des pensions.

Nouveau coup d'éclat d'Alain Robert. À 57 ans, le grimpeur français a escaladé les 187 mètres de la tour Total au cœur du quartier des affaires de Paris. But de l'opération: manifester son soutien aux travailleurs qui contestent la réforme des retraites du gouvernement d'Édouard Philippe.   

©AFP

Le célèbre grimpeur, surnommé le "Spiderman français" pour ses ascensions solos spectaculaires, a déjà gravi plus d'une centaine d'édifices à travers le monde. Il réalise toujours ses "exploits" sans autorisation, mais surtout sans harnais de sécurité. Alain Robert grimpe à mains nues, équipé uniquement d'une paire de chausseurs d'escalade et d'un sac de poudre de craie pour enlever la sueur de ses mains. 

©AFP

Quant au mouvement de grogne, la sortie de crise est encore très incertaine chez nos voisins français, et cela malgré l'esquisse d'un compromis ce week-end.

Après son offre faite aux syndicats modérés, le gouvernement continue de tenter de désamorcer le conflit sur les retraites, en rencontrant lundi avocats et enseignants avant de nouvelles mobilisations dans la semaine contre son projet de régime par points."On est loin d'être à la fin de l'histoire (...) et il va falloir continuer à peser", a prévenu, ce lundi,  Laurent Berger le numéro un de la CFDT, reconnaissant qu'il n'avait "pas la solution de la sortie de crise", au 40e jour de grève dans les transports. 

©REUTERS

 

Lire également

Publicité
Publicité