Une fresque de George Floyd à Bruxelles

©REUTERS

Une fresque de George Floyd, l'américain de 46 ans asphyxié par un policier de Minneapolis le 25 mai, a été inaugurée jeudi après-midi par la Ville de Bruxelles à Laeken.

Cette oeuvre s'inscrit dans le cadre du parcours 'street art' de la Ville. Il s'agit pour celle-ci de rendre un hommage à toutes les personnes victimes de racisme et de discriminations.

"On a tous été choqués par le décès de George Floyd et on a voulu, à la Ville de Bruxelles, dénoncer les crimes racistes mais aussi envoyer un message de paix, de non violence et d'espoir", explique l'échevine de la Culture, Delphine Houba (PS). "Il y a eu des manifestations partout dans le monde et en Belgique. Avec ses nombreuses nationalités et en tant que capitale de l'Europe, Bruxelles ne pouvait pas être en reste." 

©Photo News

L'artiste de rue belgo-congolais NovaDead, de son vrai nom Julien Crevaels, pose à côté de sa fresque géante rendant hommage à George Floyd. ©REUTERS

Le "ras-le-bol" des policiers

Plusieurs centaines de policiers ont manifesté vendredi à Bruxelles pour exprimer leur "ras-le-bol" face aux accusations de comportements violents et de racisme qui, selon eux, se sont multipliés à leur encontre depuis le meurtre de l'afro-américain George Floyd aux États-Unis. 

Symboliquement, les policiers, la plupart en civil, ont jeté leurs menottes au sol face à eux, après s'être alignés pour former une haie d'honneur face au Palais de justice, ont constaté des journalistes de l'AFP.

©EPA

©EPA

Lire également

Publicité
Publicité