La France dispose désormais d'un "Monsieur Bitcoin"

Jean-Pierre Landau ©doc

Jean-Pierre Landau, ancien sous-gouverneur de la Banque de France, est le nouveau "Monsieur Bitcoin" de France. Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire lui a confié cette fonction pour contrer "les risques de spéculation et les possibles détournements financiers liés au bitcoin".

Le "Monsieur Bitcoin" de France. Voilà comment vous devez désormais appeler l'ancien sous-gouverneur de la Banque de France, Jean-Pierre Landau. Bruno Le Maire, ministre de l'Economie, a annoncé ce lundi la création d'une mission sur les cryptomonnaies, présidée par Landau.

"Nous voulons une économie stable: nous refusons les risques de spéculation et les possibles détournements financiers liés au bitcoin."
Bruno Le Maire

"Nous voulons une économie stable: nous refusons les risques de spéculation et les possibles détournements financiers liés au bitcoin", a expliqué le ministre ce jeudi matin. "J'ai demandé que la présidence argentine du G20 se saisisse de cette question."

La mission sera chargée de "proposer des orientations sur l'évolution de la réglementation" avec deux objectifs: "mieux en maîtriser le développement et empêcher leur utilisation à des fins d'évasion fiscale, de blanchiment ou de financement d'activités criminelles ou de terrorisme."

Lutter contre les criminels

En ce qui concerne le "financement d'activités criminelles ou de terrorisme", il y a de quoi être sceptique. Les observateurs sont en effet nombreux à se poser la question de la nécessité d'un tel objectif pour le bitcoin, sachant que cette monnaie, de par sa récente surexposition médiatique et les réglementations qui l'entourent, a été délaissée par les criminels.

"Une bonne monnaie doit conserver sa valeur sur de longues périodes."
Jean-Pierre Landau

Ces derniers se dirigent maintenant plutôt vers d'autres cryptomonnaies plus confidentielles comme Monero. Son prix a d'ailleurs explosé ces derniers mois, de façon encore plus spectaculaire que le bitcoin. Ethereum et Zcash ont également gagné en popularité dernièrement.

Il y a deux ans, Jean-Pierre Landau s'était mis en évidence dans une tribune publiée dans le Financial Times "contre la folie du bitcoin". Il comparaissait alors la monnaie virtuelle à "la tulipe du 21ème siècle", en référence aux bulbes de tulipes qui avait suscité une folie spéculative au XVIIe siècle. 

"Une bonne monnaie doit conserver sa valeur sur de longues périodes", y écrivait-il notamment. "Elle doit aussi être immédiatement échangeable contre des biens et des services que les gens veulent vraiment."

La France et l'Allemagne veulent réguler le bitcoin

Les ministres des Finances français et allemand, Bruno Le Maire et Peter Altmaier, ont affirmé ce jeudi souhaiter réguler le bitcoin. Ils présenteront des propositions en ce sens lors du G20 Finances en mars prochain.

"Nous avons les mêmes inquiétudes et nous partageons l'ambition de réguler le bitcoin", a déclaré Bruno Le Maire.

"Nous avons une responsabilité vis-à-vis de nos citoyens d'expliquer les risques et de réduire les risques par une régulation qui s'impose", a ajouté son homologue allemand.

Quatre étapes à suivre pour investir dans le bitcoin

Contenu sponsorisé

Partner content