Publicité
Publicité

Retour sur la sortie manquée du nucléaire, Acte 3: Engie met la facture, en milliards d'euros, sur la table

Alors qu'Engie est tout sauf demandeur d'une prolongation nucléaire, le Premier ministre Alexander De Croo et la ministre de l'Énergie Tinne Van der Straeten s'apprêtent à participer aux "négociations de leur vie" en vue d'assurer le maintien en activité de deux réacteurs nucléaires, et se prémunir ainsi contre le risque d'un black-out électrique général en Belgique. Engie se laissera finalement convaincre de négocier sérieusement.