Simplification en vue pour les entreprises

Un dossier individuel de sécurité sociale pour chaque indépendant est annoncé. ©Photo News

Le plan de relance prévoit la création d'un programme d'alerte pour les entreprises en matière de cybersécurité.

Ce plan de relance est épais de près de 500 pages. La transformation numérique en mobilise une petite centaine desquelles peuvent être extraits des services très concrets et des améliorations futures pour les entreprises et les indépendants en matière de sécurité et dans leur relation avec l'administration. Ici, digitalisation rime avec simplification. On détaille ici quelques projets qui le méritent.

"Le système Beguard avertira les utilisateurs professionnels de manière ciblée des vulnérabilités et des infections informatiques."
Le plan de relance

Le plan annonce la création d'un site web "présentant un cyberscan permettant aux indépendants, TPE et PME débutant de rapidement identifier les points à améliorer en matière de cybersécurité". Cette information s'étend aux marchés publics et aux appels à projets relatifs à l'amélioration de la cybersécurité des entreprises. À pointer, le système Beguard "qui avertira les utilisateurs professionnels de manière ciblée des vulnérabilités et des infections informatiques". Il sera doublé d'un portail pour l'enregistrement des sites web des entreprises belges et de "la distribution de certificats de validation étendue" en matière de cybersécurité. Sera publié un questionnaire en ligne destiné à l'évaluation de "la maturité cyber des entreprises" avec un paquet de recommandations. Des plateformes anti-phishing sont également programmées.

La création d'entreprise simplifiée

Belle promesse! "L'ensemble de la procédure de création et de gestion d'une entreprise est simplifié sur la base de formulaires électroniques uniques d'initiation avec la Banque Carrefour des Entreprises (CBE) comme source authentique centrale", prévoit le plan. Qui annonce également une base de données centrales destinées à toutes les données de carrière des indépendants, avec leurs droits et obligations, dans le cadre de la digitalisation des services de l'Inasti. Ce projet permet "non seulement de poursuivre l'automatisation des processus décisionnels, mais aussi de monitorer la fraude".

Cette base de données doit permettre la création d'une plateforme pour la sécurité sociale des indépendants rassemblant tous les formulaires et comprenant un dossier individuel consultable à tout moment pour chacun d'entre eux. Ce projet "offre de la transparence, contient les pièces utiles et simplifie donc les tracasseries administratives pour l'indépendant, qui peut en outre recevoir des conseils personnalisés via cette plateforme", précise le plan.

Encore au menu: une "gestion numérique des comptes pour chaque entreprise" devant "digitaliser les flux financiers entre la sécurité sociale et les entreprises et les intermédiaires éventuels".

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité