Avec 2 millions d’euros, vous faites partie des 1% des Belges les plus riches

Dans un pays comme le Kenya, vous faites déjà partie des 1% les plus riches si vous possédez l’équivalent d’une Volkswagen Polo. ©AFP

Selon une étude menée par Knight Frank, il faut posséder 2,4 millions de dollars, soit un peu plus de 2 millions d’euros, pour faire partie du club des 1% des Belges les plus riches.

Dans les grands pays européens, la barre n’est pas placée aussi haut. Si l’on en croit The Wealth Report 2021 – auquel nous avons demandé les chiffres (non publiés) pour la Belgique – il suffit de posséder respectivement 1,8 et 1,7 million d’euros en France et en Allemagne pour faire partie de ce petit club. En Irlande, le seuil – soit 2,2 millions d’euros – est un peu plus élevé.

Personne ne s’étonnera de voir Monaco et la Suisse, deux bastions des banques privées, arriver en tête de liste: il faut en effet détenir respectivement 6,6 et 4,3 millions d’euros pour faire partie des 1% des personnes les plus riches.

Personne ne s’étonnera de voir Monaco et la Suisse, deux bastions des banques privées, arriver en tête de liste: il faut en effet détenir respectivement 6,6 et 4,3 millions d’euros pour faire partie des 1% des personnes les plus riches.

En dehors de l’Europe, les États-Unis arrivent en tête, avec un seuil de 3,7 millions d’euros. Dans de nombreux pays émergents, ce seuil se situe en dessous du montant symbolique de 1 million d’euros.

La Belgique se démarque

Dans les pays les plus peuplés – la Chine et l’Inde – il se monte respectivement à un peu plus de 700.000 et 50.000 euros. Dans un pays comme le Kenya, vous faites déjà partie des 1% les plus riches si vous possédez l’équivalent d’une Volkswagen Polo.

Si vous voulez appartenir à la catégorie des 0,1% des habitants les plus riches de la planète, les choses changent. En Belgique, le seuil est propulsé à un peu plus de 5,6 millions d’euros.

Notre pays est ainsi un des rares États européens à dépasser le montant symbolique de 5 millions d’euros. Aux États-Unis, ce chiffre est de 21,1 millions d’euros contre 18,6 millions d’euros à Monaco. En Inde, si vous détenez 235.000 euros, vous faites déjà partie des 0,1% des Indiens les plus riches. Au Kenya, le seuil se situe à 50.000 euros.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité