Publicité
Publicité
Publicité

Les questions "durabilité" du banquier: une simple formalité

Depuis le 2 août, les banquiers (privés) sont tenus d'interroger leurs clients sur leurs préférences en matière d'investissements durables. Mais en l'absence de normes claires et de données concernant le caractère durable des investissements, ces questions sont un coup dans l'eau. Leur impact sur la composition des portefeuilles est limité.