Résultat record et généreux dividende pour Ageas, mais l'action baisse

©BELGA

Ageas présente un résultat net de l’assurance de 960 millions pour 2017. Son dernier trimestre a été bien meilleur que ce que prévoyaient les analystes.

Le bénéfice net d'Ageas pour son exercice annuel 2017 s'élève à 960 millions d'euros, contre 721 millions un an plus tôt. Bart De Smet, le CEO, qualifie ces résultats de "meilleurs de notre histoire". Il faut préciser que ces chiffres contiennent la plus-value de 77 millions encaissée suite à la vente des activités non-vie en Italie, Cargeas.

Pour le 4e trimestre, le résultat net est de 274 millions, nettement meilleur que prévu puisque le consensus d’analystes tablait sur un bénéfice net total de 229 millions d’euros. Mais en Belgique, Ageas enregistre un bénéfice trimestriel net en baisse de 12%, à 71,6 millions.

Que fait l'action sur Euronext Bruxelles?

L'action Ageas est en baisse ce mercredi sur Euronext Bruxelles. Du côté d'ING, on tempère les "bonnes nouvelles" présentées par Ageas ce matin. "Le  capital opérationnel (définition SII) s'est élevée à 511 millions d'euros sur l'exercice 2017, auxquels s'ajoutent les dividendes asiatiques de 77 millions, couvrant à peine la distribution totale du capital. Nous estimons que ce modèle ne changera pas à court terme, car nous avons des réserves sur la durabilité des rachats d'actions à long terme."

→ Les rachats d'actions propres permettent généralement de soutenir le cours d'une action.

A noter que le titre d'Ageas baisse, mais que c'est tout le secteur des assureurs européens  qui est dans le rouge (il perdait 0,7% vers 13h).

 

 

• Dans le secteur Vie, le groupe d'assurances relève une importante contribution des activités asiatiques. L'encaissement brut (entités consolidées) a baissé de 8% à 5,755 millions sur l'année. Si l'on considère aussi les partenariats non consolidés dans leur totalité, l'encaissement progresse de 11% mais la Belgique fait figure de mauvaise élève avec une chute de 10%.  "Les nouvelles affaires dans les produits d’investissement à court terme ont reculé", argumente Ageas.

Le résultat net progresse à 623 millions, contre 505 millions en 2016, si l'on exclut la plus-value de 199 millions sur la vente, l’an dernier, des activités à Hong Kong. La progression vient de résultats d’investissement bien meilleurs dans les partenariats non consolidés et de l’impact positif de certains changements réglementaires.

• En non-Vie, les encaissements bruts ont progressé de 4% à 6,2 milliards d'euros. Le résultat opérationnel progresse à 384,3 millions, contre 131 millions un an plus tôt. Le bénéfice net est de 337 millions, contre 17,6 millions en 2017. Les activités ont bénéficié de "performances exceptionnelles" en Belgique et Europe continentale.

En Belgique. La Belgique présente un bénéfice annuel net de 438 millions contre 391 millions (+12%) grâce justement aux résultats des activités non-Vie. L'encaissement est en baisse de 6%: 5,7 milliards contre 6,1 milliards suite à de moins bonnes ventes de produit d’investissement à court terme.

→ Le compte général du groupe Ageas  est en perte de 337 millions, progressant de 51% vu qu'il s'établissait à -694 millions en 2016, mais il était alors impacté par la lourde provision pour Fortis. 173 millions sont liés à l’évolution du passif de l'instrument financier RPN et 100 millions concernent l'augmentation de la provision en vue d'un règlement dans l'affaire Fortis.

 Seule la marge opérationnelle sur les produits en unités de compte n'a pas été atteinte, signale Ageas en dressant son bilan dans un communiqué.

Quid du dividende? Il est stable... mais néanmoins généreux. "Sur la base de ces résultats et confiants dans notre capacité à générer des liquidités, nous proposerons à nos actionnaires un dividende brut en numéraire de 2,10 euros par action, précise le CEO. Ceci représente un ratio de distribution de dividende de 42% du résultat net de l'assurance et une hausse de 24% par rapport au dividende de 1,70 euro en  2016, hors montant exceptionnel de 0,40 euro lié à la vente de Hong Kong." Bref, si les dividendes de 2017 et 2016 sont tous les deux de 2,10 euros, celui de 2016 incluait 40 cents lié à la vente des activités à Hong Kong.

Les fonds propres s’élèvent à 7,9 milliards d'euros. Le ratio de solvabilité pour l'assurance est de 196%.

Quelle suite pour l'affaire Fortis?

Deux audiences publiques se tiendront à Amsterdam le 16 mars 2018 (concernant le mécanisme d’indemnisation des associations de plaignants) et le 27 mars 2018 (concernant tous les autres aspects de l’accord proposé).

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés