Publicité
Publicité

La France en crise, l'effondrement de Mithra, les festivals d'été: les incontournables du week-end

©Belga

Le big bang politique en France et la possible arrivée de l'extrême droite au pouvoir, les projets de Maxime Prévot pour la Belgique après nos élections, les défis de l'industrie belge pour décarboner, l'effondrement de Mithra ou encore nos coups de cœur pour les festivals d'été: voici votre programme pour ce week-end. Bonne lecture!

Vingt-cinq milliards d'euros. C'est le montant supplémentaire que l'industrie belge devra investir d'ici 2050 pour atteindre ses objectifs en matière de décarbonation. Cette estimation, prudente, représente un défi colossal. Pour rester compétitive, l'industrie aura besoin de l'aide des pouvoirs publics.

Un des acteurs de la transition, c'est le secteur automobile. Mais voilà: la voie qui s'ouvre devant les voitures électriques n'est plus si royale. Les ventes s'essoufflent, un mal passager dû aux doutes politiques sur les valeurs résiduelles et des craintes sur la recharge, selon les analystes.

Publicité

Azelis, ce nom vous dit quelque chose? Cette entreprise chimique n'est pas très connue, elle va pourtant faire partie du Bel 20. Nous sommes partis à la rencontre de la CEO d'Azelis, Anna Bertona. "L'entrée dans le Bel 20 va attirer les investisseurs et de nouveaux employés", explique-t-elle.

Anna Bertona, la CEO d'Azelis, deuxième femme CEO au sein du Bel20. ©Kristof Vadino

Mithra: de Liège à la Hongrie, chronique d'une course mortelle

Entrée en bourse en 2015, valorisée à plus d'un milliard et demi trois ans plus tard, Mithra a été déclaré en faillite cette semaine. Focus sur les causes de l'effondrement d'une pépite wallonne qui a fini par se brûler les ailes.

Après les élections

Une semaine après les élections, nous avons pris rendez-vous avec un des grands gagnants: Maxime Prévot. Quels projets le président des Engagés envisage-t-il de porter? "Un parfum d'assistanat n'a que trop duré en Wallonie", martèle Maxime Prévot en plaidant notamment "pour une plus large reconnaissance de ceux qui bossent". Une interview à ne pas rater!

Maxime Prévot, le président des Engagés, l'un des grands vainqueurs des élections. ©ANTONIN WEBER / HANS LUCAS
Publicité

Les victoires conjuguées du MR et des Engagés aux élections de la semaine dernière marquent une "droitisation" spectaculaire du paysage politique en Wallonie et, dans une moindre mesure, à Bruxelles. C'est une tendance de fond, non seulement en Belgique, mais aussi un peu partout en Europe. Quelles sont les raisons profondes de cette lame de fond?

En France, la dissolution de l'Assemblée nationale par le président Emmanuel Macron et la convocation d'élections législatives anticipées ont fait l'effet d'un coup de tonnerre. Et le ciel est toujours à l'orage dans l'Hexagone, où la recomposition des partis bat son plein dans une ambiance surréelle. Désormais, la perspective de voir le Rassemblement national de Marine Le Pen arriver au pouvoir le 7 juillet prochain est une possibilité bien réelle. Mais au fond, le RN au pouvoir, ça donnerait quoi?

L'écrivain Erik Orsenna est un observateur avisé de la société française. Dans une interview exclusive accordée à L'Echo, il ne cache pas son inquiétude: "Qu’est-ce que le populisme, sinon l’escroquerie des réponses simples?"

Erik Orsena, observateur avisé de la politique française. ©Wouter Van Vooren

Chute du CAC 40 (-2,66% vendredi, -6,23% sur la semaine), tensions sur les taux d'emprunt, banques sous pression: la semaine a été rude pour la France sur les marchés. Cette soudaine flambée de l’incertitude se présente comme un test crucial pour les investisseurs, mais aussi pour l’instrument de la BCE censé contrecarrer toute panique sur le marché de la dette.

Bientôt les vacances

La fin de l'année scolaire approche. Et pour certains étudiants, cette période signifie la fin du parcours dans l'enseignement et le grand saut vers le marché du travail. Qu'est-ce qui attend les nouveaux diplômés? Quel salaire les jeunes peuvent-ils négocier? Voici ce qu'ils doivent savoir avant de se lancer.

La fin juin, c'est aussi la période des festivals d'été. Découvrez les incontournables et nos coups de cœur pour tous les rendez-vous des prochaines semaines.

On s'arrête en particulier sur le groupe Justice. Star de l’électro, figure de proue de la French touch, le duo composé par Gaspard Augé et Xavier de Rosnay revient cet été en Belgique à Dour. Placé en tête d'affiche de l'événement, Justice y dévoilera "Hyperdrama", un quatrième album conçu aux côtés de Miguel ou Tame Impala. En attendant son retour sur scène, le duo nous a accordé une interview exclusive.

Justice sera cet été à Dour. ©André Chémétoff

Un engouement tardif autour des Diables Rouges à l’Euro

©BELGA

La nièce d'Edouard Vermeulen (Natan) lance la marque de mode 11PM

©Charlie De Keersmaecker
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité