A Laeken, une usine de pneus devient un complexe résidentiel

©Antonissen

Un an après la fermeture de l'ex-usine Vilvorder Pneus située rue Gustave Schildknecht à Laeken, le promoteur immobilier Antonissen a finalisé son projet de réhabilitation du site industriel en 38 unités de logement.

Baptisé "Laurelle", le nouveau projet porté par le groupe anversois de développement immobilier Antonissen est logé non loin du boulevard Emile Bockstael, dans un ancien quartier industriel en reconversion. Il offrira 38 appartements neufs (33 appartements, 4 penthouses, 1 duplex) et deux espaces commerciaux (au rez) bâtis autour d’un grand potager commun et dix ares d’espaces verts représentant 1/3 de l’empreinte foncière totale.

" De plus en plus de candidats à l’achat demandent si des jardins-potagers sont prévus "
SVEN Potvin
CEO Antonissen

"Notre objectif n’est pas d’effectuer un lifting superficiel des anciens murs de l’usine. Nous souhaitons donner au site un avenir réellement durable", promet Sven Potvin, le CEO, qui pilote pour l’instant le développement d’environ 900 logements et dit constater que de plus en plus d’acquéreurs potentiels d’un toit demandent si des jardins-potagers sont prévus dans les nouveaux projets urbains.

Commercialisation lancée

©Antonissen

La vente des appartements programmés ne fait que commencer. Les prix s’échelonnent entre 172.000 euros HTVA pour un appartement une chambre et 294.000 euros pour un trois chambres. La livraison est prévue en mars 2022.

"Le fait que Laeken puisse proposer 38 nouveaux logements dernier cri (domotique de pointe) dans un environnement vert à des prix abordables aura, selon nous, un effet très positif sur l'ensemble du quartier", ajoute le patron.

©Antonissen

Autre détail apprécié par la centaine de futurs résidents: ils pourront utiliser leurs smartphones pour contrôler l'éclairage, le chauffage, le système de musique et même les fonctions de sécurité.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect