Bruxelles-Propreté lorgne la zone Delta pour y reloger son QG

©Marc Detiffe

Un terrain logé sous le site récemment développé par le Chirec à Delta (Auderghem) était théoriquement dévolu par le propriétaire public régional à bpost pour y installer un nouveau Mail Center. Mais ce dernier a changé ses plans. Et c’est Bruxelles-Propreté qui reprend la main.

La portion sud-est du foncier stratégique enclavé entre voies ferroviaires et de Metro sous le nouvel hôpital du Chirec à Delta est aux mains de la SAU, la Société bruxelloise d’Aménagement urbain. Celle-ci en avait réservé la pointe triangulaire pour y implanter un nouveau centre de tri postal. Un appel à projets avait même été lancé voici plus d’un an par les services du maître architecte bruxellois, et un lauréat avait été désigné en octobre 2018.

Mais aujourd’hui, selon nos informations glanées auprès de l’échevin de l’Urbanisme auderghemois, Alain Lefebvre (DéFI), et confirmées à la source, bpost a revu et réduit ses plans d’expansion. Et c’est Bruxelles-Propreté qui lorgnerait le foncier, compliqué, mais bien situé. 

D’une pierre deux coups 

©Marc Detiffe

Le siège de l’Agence Bruxelles-Propreté (ABP) est actuellement logé avenue de Broqueville, à Woluwe-Saint-Pierre. Il s’agit d’un bâtiment privé appartenant à la famille Blaton, et donc loué. Selon nos informations, l’ABP ne verrait dès lors pas d’inconvénient à déménager son nouveau siège administratif du côté de Delta.

L’objectif serait de coupler ce nouveau QG (bureaux) avec un pôle opérationnel au rez-de-chaussée. "Cela permettrait notamment à Bruxelles-Propreté de fermer son dépôt (collecte et balayage) situé non loin de là, le long du boulevard du Triomphe à Auderghem. Enclavé et dépourvu de voies d’entrée et de sortie, le dépôt Triomphe est peu fonctionnel et réduit. Il génère pas mal d’embarras de circulation dans le quartier", nous confie une source interne.

La SAU à la manœuvre 

La décision de déménager n’est néanmoins pas prise. Elle devrait l’être "durant cette législature". Et avec les travaux, la procédure, éminemment politisée, pourrait durer 5 ans. Il est donc grand temps pour agir.

Du côté de la SAU, propriétaire et aménageur du foncier, installer Bruxelles-Propreté sur ce terrain dénivelé et enclavé, peu facile à valoriser mais très bien localisé, présente des avantages et des inconvénients: les dépôts de véhicules ne sont pas un investissement rentable en termes de loyers dégagés; d’où l’intérêt de loger à l’étage les bureaux de l’ABP régionale. Il nous revient également que c’est la SAU qui cadrerait et financerait le développement immobilier, l’ABP devenant ensuite locataire.

Reste à savoir si, dans tel scénario, on reprend tout à zéro, en effaçant le processus de procédure négociée avec publicité entamé il y a près de deux ans ou si, en changeant d’occupant, on peut, moyennant quelques retouches, conserver les lignes faîtières du scénario déjà bien avancé. L’ensemble des travaux avait alors été budgété à hauteur de 12,6 millions d’euros hors TVA. C’est l’équipe URA – Tractebel qui avait été désignée lauréate pour construire un bâtiment de 4.000 m² dédié à la logistique avec une surface administrative de 600 m² et 11.500 m² de parkings.

À ce stade, la SAU, toujours aux commandes, préfère garder l’anonymat, prétextant vouloir attendre la version définitive du PAD (Plan d’Aménagement directeur) lancé sur la zone Herrmann-Debroux, qui cadrera le futur de toute la zone allant du carrefour Léonard (Jezus-Eik) au campus de la VUB.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect