La petite ceinture rendue aux cyclistes et aux piétons

Le projet fait la part belle aux pistes cyclables.

Pas moins de 12 kilomètres de pistes cyclables et trottoirs élargis vont être aménagés pour rendre la petite ceinture autour du centre de Bruxelles aux vélos et aux piétons.

Faire le tour de la petite ceinture de Bruxelles à vélo, c'est possible mais ce n'est pas du tout confortable ni dénué de risques. Il n'en sera plus rien d'ici quelques temps puisqu'après plus d'un an de discussions entre la Région bruxelloise (qui gère les grandes axes, dont la petite ceinture) et les communes de Saint-Gilles, Bruxelles-Ville et Saint-Josse-ten-Noode, cette boucle offrira sur tout son parcours pistes cyclables séparées et larges trottoirs pour les piétons.

"C’est une décision historique. Nous avons déjà décidé de transformer, comme à Reyers, les autoroutes urbaines en boulevard arborés. Nous sommes occupé à doter la Porte de Ninove d’un nouveau parc le long du canal. Nous allons maintenant aménager des pistes cyclables sur toute la Petite Ceinture", s'est enthousiasmé le ministre bruxellois de la Mobilité, pascal Smet, fervent partisan du vélo depuis toujours.

→ Yser

(Faire glisser la barre centrale pour voir les changements)

Sur les plans d'aménagement, qu'on peut retrouver en détail sur www.petite-ceinture.brussels depuis aujourd'hui, les maillons faibles du parcours sont en effet considérablement améliorés... Du moins pour ceux qui pratiquent la mobilité douce. Parce que pour les voitures, la nouvelle est un peu moins bonne puisque les espaces aménagés prennent soit des places de parking en surface, soit une partie de la voirie dédiée aux véhicules motorisés...

Le gouvernement bruxellois se défend pourtant d'enfoncer encore un peu plus un trafic routier déjà bien mal en point. "La circulation sur la voirie principale sera maintenue avec une amélioration du trafic. Ceci sera possible en prévoyant des voies de présélection aux carrefours et en améliorant la synchronisation des feux de signalisation", promet-il.

→ Madou

Mais, oui, "des emplacements de parking disparaîtront", même si aux abords de la petite ceinture, "une grande partie des 10.000 emplacements souterrains sont encore disponibles". Disons pour résumer que ce qui change surtout, c'est que la circulation automobile se concentrera sur la voirie principale.

Quant aux commerçants, traditionnels mécontents quand il y a des travaux et/ou qu'on supprime l'accès en voiture,"l'accès restera garanti pour les livraisons aux magasins et aux parkings souterrains", est-il assuré.

→ Porte de Hal

12 kilomètres de pistes

En tout, pas moins de 12 kilomètres de pistes cyclables séparées seront aménagés. Les voiries parallèles seront par ailleurs réaménagées en rues cyclables, c'est-à-dire où le cycliste a la priorité et où les trottoirs sont élargis. Les cyclistes pourront donc circuler en sécurité, en grand nombre, rapidement, et dans les deux sens.

Début mars, les travaux ont déjà commencé pour la première phase du projet, avec une piste cyclable séparée sur le boulevard Poincaré. Un permis a par ailleurs été délivré pour le boulevard Baudouin et un autre va l'être cette semaine pour la zone Madou.

Et, promis, ces travaux, phasés, seront coordonnés avec la rénovations des tunnels, notamment à la porte de Hal.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect