Le familistère Godin vendu par la Ville de Bruxelles

©doc

1887, l'industriel et socialiste fouriériste français Jean-Baptiste André Godin édifie un familistère à Laeken: 7.732 m² répartis sur 4 étages abritant la famille de 263 salariés. Classé édifice historique, le bâtiment est en vente.

Le CPAS de Bruxelles a mandaté le conseil en immobilier Anixton pour encadrer et médiatiser la vente du familistère Godin, situé quai des Usines 156-158, le long du canal de Willebroek à un jet de brique du centre commercial Docks Bruxsel.

Le bien en question, propriété historique classée (1988) de la Ville de Bruxelles. Elle offre une superficie hors sol de 7.732 m² répartie sur 4 étages (1.838 m² en sous-sol).

©doc


Un permis pour 57 logements a été délivré, mais d’autres affectations ou davantage de logements peuvent être négociés moyennant un nouveau permis. La vente publique, avec une faculté de surenchère, est programmée pour janvier 2018. Le notaire en charge est Maître Olivier Dubuisson (Notalex). La mise à prix est de 4,5 millions d’euros.

©Familistère de Guise

Jean-Baptiste André Godin, un industriel et socialiste fouriériste français, édifie en 1887-1888 à Laeken un phalanstère, à savoir un bâtiment où plusieurs familles vivent ensemble dans une sorte de communauté et trouvent dans des magasins coopératifs ce qui leur est nécessaire. En 1891, l’Association coopérative fondée par Godin comptait à Laeken 263 salariés, sans commune mesure donc avec les 1.177 salariés installés dans le familistère fondé par Godin à Guise, entre Maubeuge et Saint Quentin.  

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content