Publicité

Vers un stade Roi Baudouin rénové pour les Diables

©BELGA

Des contacts ont eu lieu pour que le stade Roi Baudouin soit inséré dans le projet Neo.

Est-ce la ferveur de la Coupe du monde qui échauffe les esprits? Toujours est-il que des avancées significatives ont lieu, en coulisses, en vue de donner (enfin) à la Belgique un stade de football digne de ce nom. L’option Parking C est morte cliniquement, elle doit encore être enterrée par la Région bruxelloise – ce qui ne saurait durer.

Sur l’autre versant, donc, on s’agite. Le dossier d’une rénovation en bonne et due forme du stade Roi Baudouin est porté par l’opérateur bruxellois Besix. Ce n’est pas nouveau, le groupe est déjà partenaire des Diables Rouges et dispose d’une expérience dans la construction de stades. Il a donc fait offre de service.

Le vice-Premier ministre Didier Reynders, convaincu que l’option de la rénovation du Roi Baudouin est la meilleure sur la table, a donc pris les choses en main – entre autres pour convaincre la Ville de Bruxelles d’appuyer sur l’accélérateur. Les bons contacts entre le bourgmestre Philippe Close (PS) et le libéral, qui bossent ensemble sur un réaménagement du piétonnier, sont un atout pour faire avancer le dossier. "Il faudra passer par des appels d’offres, mais cette rénovation est l’occasion pour Bruxelles de montrer qu’on est sur la carte des grands événements sportifs et artistiques", a pointé Didier Reynders.

Pas d’objection

Pour rappel, la Ville de Bruxelles voyait un autre avenir pour le plateau du Heysel avec le projet Neo. Il s’avère aujourd’hui qu’Unibail, le développeur privé de Neo, n’a pas d’objection à voir un stade Roi Baudouin rénové s’insérer dans le projet. Des réunions ont déjà eu lieu à ce sujet. "Dans tous les plans qu’on me montre, le stade est toujours bien en place. Il y a donc clairement un espace pour rénover le Roi Baudouin, il faut, pour la Belgique, pour Bruxelles, avancer dans cette direction."

"L’Union belge est contente qu’on relance cette démarche. On verra si Anderlecht est intéressé. Je vais prendre contact avec Marc Coucke pour voir si Anderlecht doit ou veut être résident de ce futur stade. Ce n’est pas à moi de dire s’il faut un club résident", a encore indiqué Didier Reynders.

"On verra si Anderlecht est intéressé. Je vais prendre contact avec Marc Coucke."
Didier Reynders
Vice-Premier ministre

Les premières estimations pour une rénovation complète du Roi Baudouin tournent entre 200 et 250 millions d’euros, loin en deça de ce qui était prévu pour la construction du stade national sur le Parking C. L’idée est de travailler sur un stade avec piste d’athlétisme amovible, de faire monter et descendre la pelouse afin d’avoir les événements d’athlétisme ainsi que des tribunes en bordure de la pelouse de football. À voir également si le stade peut disposer d’une coupole permettant de le fermer, ce qui diminue les nuisances pour les riverains et permet d’attirer des grands concerts. Dans le projet, une salle de basket-ball et un terrain de hockey en salle devraient être adjoints, jugent les défenseurs de cette option.

Les éléments sont sur la table: reste à savoir qui va porter le projet. Après le vaudeville du Parking C, politiquement, alors que des élections se profilent dans tous les sens, l’opération n’est pas sans risque. Allez les Diables.

La dernière maquette du projet Neo inclut encore le stade Roi Baudouin.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés