Alibaba fait exploser les compteurs à l'aéroport de Liège

©EPA

L’aéroport a traité 48 millions de colis e-commerce au premier quadrimestre 2019. Un boom qu’on peut lier à l’arrivée d’Alibaba et à l’explosion du commerce électronique dans le monde.

Par les airs et plus récemment par trains, l’arrivée du chinois d’Alibaba à Liège ne passe pas inaperçue. Il y a forcément d’un côté certains détracteurs qui craignent que tout ce développement ait un impact néfaste sur leur environnement sonore par exemple. Et puis, il y a les responsables de l’aéroport qui se réjouissent de voir à travers ce géant mondial de l’e-commerce, une voie royale pour le développement de leurs activités. "Cette année, et malgré la grève des contrôleurs aériens de skeyes, on espère enregistrer une croissance de 11% de l’activité cargo. Cela représentera environ 960.000 tonnes de marchandises transportées en 2019", explique Christian Delcourt, le responsable de la communication de l’aéroport de Liège.

Cette croissance, et alors même que les Chinois d’Alibaba n’ont pas encore physiquement pris possession de leur futur hangar, est forcément en lien avec le boom de l’activité e-commerce dans le monde. Il suffit de se plonger dans une série de données collectées par l’administration des douanes pour se rendre compte de la montée en puissance de l’e-commerce à l’aéroport de Liège en quelques mois. La déferlante de l’e-commerce chinois fait exploser les compteurs du service des douanes de l’aéroport. Alors que l’aéroport a géré 384.000 colis liés à l’e-commerce en 2017, 2018 a servi de tremplin avant l’explosion en 2019.

Des chiffres impressionnants

Partons de janvier 2018 avec à peine 6.000 colis e-commerce traités. Eh bien, depuis janvier 2018, c’est simple, cela n’arrête pas de progresser. Les chiffres sont impressionnants. Pour le mois d’octobre 2018, les douanes ont recensé 1,2 million de colis e-commerce traités. Ce volume a très vite grimpé à 3,2 millions un mois plus tard pour arriver à un volume global de 9,5 millions sur l’ensemble de l’année 2018.

48 millions
Pas moins de 48 millions d’envois liés au business de l’e-commerce sont arrivés à l’aéroport de Liège au premier quadrimestre. Et on en compte 29,6 millions rien que pour le mois d’avril.

L’année 2019 est, elle, encore loin d’être terminée et déjà tous les records sont battus. En mars, les douanes ont traité 11,6 millions de colis e-commerce. Il y en a eu 29,6 millions opérés sur Liège en avril et sur l’ensemble du premier quadrimestre, le volume totalise 48 millions de pièces.

Derrière cette photographie, on peut amener une série d’explications. Il y a forcément l’effet Alibaba avec deux vols hebdomadaires affrétés via sa filiale logistique Cainiao et opérés notamment par la compagnie cargo Sinotrans. Il faut aussi rappeler que Liege Airport a été désigné – aux côtés de Hong Kong, Dubaï, Kuala Lumpur et Moscou – comme nouvelle plaque tournante du réseau mondial de la filiale logistique Cainiao l’année dernière. Liège est par ailleurs connecté à huit aéroports en Chine. Enfin, à cette série de connexions s’ajoute le trafic développé par les responsables de l’aéroport. "Outre l’Asie, nos résultats sont essentiellement poussés par des marchés comme les Etats-Unis et l’Afrique. Actuellement, la Chine ne représente que 4% du trafic aérien", souligne l’aéroport.

Au-delà des chiffres sur le business, c’est l’emploi qui en profite. "Il est clair que des dizaines d’emplois sont créés directement en lien avec l’explosion de l’e-commerce et du traitement de ces colis", assurent les responsables de l’aéroport. L’entrepôt de Montea (20.000 m²) a par exemple été rempli à la vitesse de l’éclair "et des sociétés comme BeCargo, EasyLog Solution, Liege Cargo Agency ont engagé beaucoup pour suivre la cadence".

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect