La Belgique championne d'Europe de la taxation des bas salaires

Déclaration d'impôts. ©Photo News

La Belgique est, de très loin, le pays européen qui taxe le plus les bas salaires.

Si le Belge paie beaucoup d’impôts, cela vaut aussi pour les bas salaires. Le constat émane du Fonds monétaire international (FMI) qui, dans son Fiscal Monitor semestriel, publie un graphique qui place la Belgique en tête – et de loin – des pays européens qui taxent le plus les bas salaires.

©MEDIAFIN

En résumé, parmi les 25% des salaires les plus bas, le taux marginal d’imposition est de 50%. Autrement dit, sur chaque euro supplémentaire qu’il viendrait à gagner, il est taxé à 50%. Ce constat est le résultat de la faible progressivité de l’impôt des personnes physiques en Belgique.

Les numéros deux et trois au classement sont le Danemark et l’Allemagne, où le taux marginal sur les bas salaires est de l’ordre de 40%. La moyenne européenne est de 28%. On notera toutefois que ce classement établi par le FMI est basé sur des chiffres de 2015, avant l’introduction du tax shift qui vise précisément à soulager les bas salaires.

Le taux marginal d’imposition est de 45% à partir de 21.000 euros de revenu imposable et de 50% à partir de 39.000 euros. À côté de l’impôt des personnes physiques, il y a les cotisations de sécurité sociale. "C’est une situation dont nous avons hérité", se défend-on au cabinet du ministre des Finances Johan Van Overtveldt (N-VA). "Le tax shift vise précisément à remédier à cette situation."

Le tax shift réduira de 10% la pression fiscale sur les bas salaires sur la période 2014-2021. Sur le salaire moyen, la réduction sera de 3% et sur les hauts salaires de 1%.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés