Le patrimoine financier des Belges a fondu de 11 milliards d'euros

©Photo News

En raison d’une baisse de la valeur des actifs financiers et d’un endettement plus important des particuliers, le patrimoine financier des ménages belges a régressé de 10,9 milliards d’euros au premier trimestre.

Au premier trimestre, le patrimoine financier net des ménages belges a régressé de 10,9 milliards d’euros pour atteindre 1.058,6 milliards au 31 mars 2018, indique la Banque nationale de Belgique (BNB) dans ses comptes trimestriels publiés ce vendredi.

Cette évolution résulte, en grande partie, d’une baisse de la valeur des actifs financiers, d’une part, et d’un endettement plus important des particuliers, d’autre part. La valeur des obligations détenues par les Belges a diminué de 0,7 milliard d’euros, celle des actions cotées a reculé de 0,6 milliard et celle des actions non cotées a baissé de 2,3 milliards.

282,1
milliards
Côté endettement, la hausse atteint 3,6 milliards au premier trimestre, ce qui chiffre la dette des ménages belges à 282,1 milliards d’euros.

L’encours des fonds a régressé de 2,7 milliards d’euros et celui des produits d’assurances de 1,9 milliard. Les placements dans ces divers actifs "n’ont pas connu d’orientation d’investissement claire", précise la BNB.

Côté endettement, la hausse atteint 3,6 milliards au premier trimestre, ce qui chiffre la dette des ménages belges à 282,1 milliards d’euros. Ce sont surtout les crédits hypothécaires (+ 2 milliards d’euros) qui expliquent cette nouvelle progression.

Lire également

Contenu sponsorisé

Partner content