Le vendredi, c'est télétravail

©Phanie

Le télétravail recueille les faveurs des travailleurs, comme le prouvent les chiffres de la société de RH Attentia. Certains jours et certaines périodes de l'année sont particulièrement prisés.

Le homeworking a la cote. La société de RH Attentia a calculé que le nombre d’heures de télétravail a progressé de 11% pendant les cinq premiers mois de l’année, par rapport à la même période en 2018. Le système présente des avantages pour les deux parties, employeur et travailleur. L'employé économise ses déplacements, ce qui est financièrement intéressant, mais a aussi un impact positif sur son stress. Et les entreprises peuvent rendre leurs emplois plus attrayants.

"Réduire les temps de déplacement devient de plus en plus souvent une raison de changer d’employeur", note ainsi Attentia. "Dès lors, le télétravail devient, pour les entreprises, un argument important dans la guerre des talents."

La formule a ainsi fait son entrée dans le package salarial. "On peut associer de nombreuses conditions attractives au télétravail. Par exemple, une indemnité de 126,94 euros par mois pour le collaborateur, libre de toute cotisation à l’ONSS, ou le remboursement de ses frais de connexions internet", précise Yves Labeeu, consultant Tax & Reward auprès de la société de RH. 

Succès

Les sociétés proposant le télétravail depuis déjà un certain temps et qui font procéder à l’enregistrement du mode télétravail depuis 2015 ont vu le nombre d’heures de télétravail progresser de 7,67% en un an, note Attentia. L’augmentation atteint 68% sur une période de trois ans

Quand?

Le mercredi et le vendredi sont les jours préférés pour télétravailler. 29% des heures de télétravail sont effectuées le dernier jour de la semaine. 23% pour le mercredi. Le lundi est le jour le moins prisé. Les mois d'été, quand les enfants n'ont pas école, sont aussi plébiscités par les travailleurs. Attentia a noté pour ce mois de juillet un nombre d’heures de télétravail en progression de 6% par rapport à l’année dernière. En juillet 2018, la hausse était de 10,49% et l'été précédent avait déjà connu une augmentation de 22,5%.

Alors, la panacée?

Rappelons néanmoins que le télétravail n'a pas que des avantages, comme nous vous l'expliquions dans cette enquête. Ainsi, d’après les données de l’Agence wallonne du numérique, 20% des personnes qui fréquentent les espaces de coworking sont des salariés. Ce qui explique ce phénomène? "Ils ont perdu leur place au bureau, ils sont incités au télétravail, mais ils ne se retrouvent pas dans ce mode de fonctionnement. Du coup, ils tentent de retrouver, dans ces espaces de coworking, cette communauté qu’ils ont perdue au sein de leur propre entreprise", selon Laurent Taskin, professeur en management à l’Université catholique de Louvain.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect