Les monnaies virtuelles dans le collimateur du gouvernement

©Bloomberg

De plus en plus de Belges se font piéger par des escrocs qui prétendent émettre une monnaie virtuelle prometteuse. Le gouvernement va prendre les choses en main.

Avec les nombreux records battus ces derniers jours par les monnaies virtuelles comme le bitcoin et Ethereum, le grand public s’intéresse de plus en plus à ce type d’investissement. Mais bon nombre de petits investisseurs ne sont pas conscients des risques liés à un investissement dans ces "cryptodevises", comme certains les appellent. Leur cours est connu pour être volatil, les sites sur lesquels il est possible de les négocier ne sont pas toujours fiables, et surtout, le marché n’est pas régulé par une autorité de contrôle. En cas de problème, les investisseurs risquent donc de perdre la totalité de leur investissement.

De plus, le "hype" provoqué par ces monnaies attire de nombreux acteurs qui ne sont pas toujours animés de bonnes intentions. De plus en plus de Belges se font piéger par des escrocs qui prétendent émettre une monnaie virtuelle prometteuse. Dans la réalité, il s’agit souvent d’un système classique de pyramide financière autour d’une cryptodevise qui n’existe tout simplement pas.

Une enquête a été ouverte sur l’inventeur d’une de ces fausses devises, le Onecoin. Ce n’est pas encore le cas du Nanoclub, qui prétend être capable de provoquer une "révolution financière" avec sa monnaie virtuelle, le nanotec. L’autorité de contrôle financier belge, la FSMA, a laissé entendre qu’il existait des indices de fraude dans le chef des activités du Nanoclub.

Il semblerait que les autorités souhaitent passer à la vitesse supérieure pour combattre ces pratiques. Depuis la modification de la loi plus tôt cette année, l’Inspection Économique détient désormais davantage de compétences pour détecter et mettre fin aux systèmes de pyramide. Depuis lors, une enquête a été ouverte sur le Nanoclub et ses initiateurs. En plus du OneCoin et du Nanoclub, l’Inspection Économique a également reçu des plaintes sur le LeoCoin.

Avec l’augmentation de la popularité de ces monnaies, le gouvernement prépare une campagne de grande ampleur sur les investissements frauduleux. Les informations sur le contenu et le timing de cette campagne ne sont pas encore connus.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés