Amaigrissement du comité de direction de la BNB

©BELGA

Le gouvernement est arrivé à un accord pour réduire le comité de direction de la Banque nationale, passant de 8 à 6 directeurs.

Après un kern infructueux jeudi, un accord a finalement été trouvé vendredi au sujet du comité de direction de la BNB. Le gouvernement fédéral voulait un amaigrissement de 2 directeurs et il l'aura, mais en deux temps.

Le socialiste Mathias Dewatripont qui quittera la banque pour des raisons personnelles en mai ne sera pas remplacé. On passera alors à 7 directeurs.

La pierre d'achoppement entre le CD&V d'un côté et le MR, l'Open Vld et la N-VA de l'autre concernait la directrice Marcia De Wachter. Le CD&V voulait la maintenir parmi les directeurs de la BNB, mais les autres partis refusaient étant donné que le gouverneur Jan Smet est déjà étiqueté CD&V. Finalement, elle pourra rester en place jusque 2019. On passera alors à 6 directeurs, dans la moyenne des autres banques centrales européennes.

Un autre point à trancher était la durée du mandat du gouverneur Jan Smets. Les chrétiens-démocrates estiment qu’il doit rester en poste jusqu’en 2020, d’autres pensent que l’année prochaine, atteint par la limite d’âge, il devra laisser sa place à un nouveau gouverneur. Le gouvernement s'est mis d'accord pour mettre un terme à son mandat en 2019. Le CD&V pourra alors décider de son successeur. 

CA de Dexia

Maintenant que ce dossier est réglé, le gouvernement va pouvoir se pencher sur le nomination de deux femmes au conseil d'administration de Dexia à Paris, pour respecter les nouvelles dispositions législatives françaises.

Selon nos informations, le chasseur de têtes Egon Zehnder a proposé deux noms au gouvernement: Anne Leclercq, haut fonctionnaire au Trésor, et Martine De Rouck (BNP Paribas Fortis).

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content