Draguet porte plainte au pénal contre Elke Sleurs

©BELGA

Le DG des Musées royaux l’attaque pour harcèlement et coalition de fonctionnaires.

Plus rien ne va entre le directeur général (DG) des Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique (MRBAB), Michel Draguet, et sa tutelle, la secrétaire d’Etat Elke Sleurs (N-VA). Selon nos informations, il vient de déposer une plainte au pénal contre elle pour harcèlement et coalition de fonctionnaires (avec le président du comité de direction de la politique scientifique, René Delcourt). D’après l’argumentaire dont nous avons eu connaissance, depuis qu’elle a été nommée en septembre 2014, la secrétaire d’Etat n’aurait eu de cesse de mettre des bâtons dans les roues du DG l’empêchant de remplir sereinement sa mission.

"La secrétaire d’Etat a, sans cesse avec le concours de M. Delcourt, cherché à mettre M. Draguet en difficulté."
plainte de michel draguet

Dès le 9 décembre 2014, Elke Sleurs annonce à la Chambre la fermeture du Musée Fin-de-Siècle sans l’avoir visité et sans en avoir touché un mot à Michel Draguet. Lors d’une évaluation en 2015, il apprend que la secrétaire d’Etat a diligenté un audit financier sur sa gestion des MRBAB et les Musées royaux d’Art et d’Histoire/MRAH (il les a dirigés d’août 2010 à mars 2013).

Michel Draguet. ©Sofie Van Hoof

Il est le seul DG pour lequel un tel audit a été demandé. Il a été mené sans que l’intéressé ait rencontré l’auditeur, Dominique Kesteloot, agent contractuel à la Politique scientifique (Belspo). Arguant de courriers anonymes à charge de Michel Draguet (photo), Elke Sleurs a interféré dans l’audit en demandant au président Delcourt (supérieur hiérarchique) de prendre les mesures nécessaires si les faits sont avérés.

"La secrétaire d’Etat a, sans cesse avec le concours de M. Delcourt, cherché à mettre M. Draguet en difficulté", lit-on dans la plainte. Début 2015, elle annonce la création d’un musée d’art moderne dans les extensions des MRBAB sans concertation avec le DG, juste pour torpiller un autre projet de celui-ci. Toujours selon la plainte, les critiques et les attaques auraient joué un rôle dans le suicide de l’épouse de M. Draguet.

Elke Sleurs. ©Photo News

Elke Sleurs (photo) bloque depuis des mois la nomination de deux directeurs aux MRBAB (collection et recherche scientifique, service au public) rendant impossible la mise en place d’un vrai comité de direction. En octobre 2016, elle a empêché les MRBAB d’acquérir une œuvre du peintre Rik Wouters, or elle aurait permis d’enrichir la collection et le patrimoine de l’institution.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect

Messages sponsorisés

n