L'Etat civil se met à l'ère du numérique

©AFP

Fini les actes de l'Etat civil sur papier qui encombrent vos tiroirs. D'ici fin mars, ces actes seront numériques.

Rappelez-vous. C'était à la naissance de votre enfant. Vous vous étiez rendus à la maison communale afin d'y déclarer la venue de votre petit bout. L'employé vous avait ensuite tendu un stylo et un papier à signer. Votre enfant était alors "acté".

Eh bien désormais ce souvenir appartiendra aux livres d'histoire. Dès le 31 mars, le digital remplacera l'encre.

Grâce à votre carte d’identité électronique, les officiers de l’état civil signeront électroniquement tout acte, qu'il soit de naissance, de changement de nom, de mariage...

Les avantages?

→ Pour les administrations, fini les montagnes d'archives
→ Pour le registre national, la mise à jour sera automatique
→ Pour le citoyen, fini les papiers qui moisissent dans un tiroir
→ Les extraits seront délivrés uniformément
→ Les actes pourront être modifiés numériquement par des personnes habilitées

"D’ici quelque temps, les citoyens ne devront plus jamais présenter leurs actes belges, car les autorités belges auront déjà un accès direct à la banque de données", se félicite Koen Geens, ministre en affaires courantes de la Justice.

Depuis des mois, les anciens actes des registres locaux ont migré vers la nouvelle banque de données (BDAEC). Au total, 589 registres communaux et 102 postes consulaires à l’étranger ont déjà été intégrés dans la banque de données, lit-on dans un communiqué.

Les officiers de l’état civil ont reçu une formation appropriée ainsi que les habilitations nécessaires afin d’utiliser ce système. 

Lire également

Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content