Le budget mobilité limite fort le choix de voitures

©belga

A partir de janvier prochain, les travailleurs pourront échanger leur véhicule polluant contre un modèle moins cher et plus respectueux de l’environnement. Reste à choisir le véhicule...

Les travailleurs qui décident d’échanger leur voiture de société contre un budget mobilité combiné à une voiture moins chère devront se contenter d’un choix restreint parmi les véhicules, car seuls 4% des modèles existants répondent aux normes fixées. C’est la conclusion d’une étude de Renta, la fédération belge des loueurs de véhicules, réalisée en collaboration avec le fournisseur de données Jato.

Le budget mobilité devrait entrer en vigueur en janvier prochain. Les travailleurs pourront alors, entre autres possibilités, échanger leur véhicule polluant contre un modèle moins cher et plus respectueux de l’environnement. Le budget libéré pourra servir par exemple à l’achat d’un abonnement de train ou d’un vélo.

La nouvelle voiture devra cependant répondre à des normes environnementales plus sévères. Les émissions de CO2 ne pourront pas dépasser 95 g/km.

Parmi les quelque 6.000 modèles proposés dans notre pays, seuls 250 répondent à ces exigences (voitures électriques, au gaz naturel, certaines hybrides et quelques modèles diesel ou essence). Parmi les voitures à essence, seuls quelques petits modèles répondent aux normes. C’est le cas de

  • la Volkswagen UP
  • la Fiat 500 
  • la Citroën C

Parmi les diesel, on trouve:

  • la Ford Mondeo
  • l’Opel Corsa 
  • la Mercedes Classe B

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect