Pour quelles raisons rappelle-t-on des aliments?

©Photo News

La présence d’allergènes non signalés est la première cause de rappel par l’AFSCA. Mais elle n’est pas la seule.

2015 va bientôt devenir une année record en terme de rappels de denrées alimentaires. L’AFSCA a publié 64 rappels de produits alimentaires durant les neuf premiers mois de 2015. Le précédent record de 65 rappels devrait bientôt être dépassé. C’est probablement la conséquence d’une nouvelle réglementation européenne. "Depuis cette année, les règles en matière d’étiquetage ont été renforcées" explique Jean-Sébastien Walhin de l’AFSCA. "14 allergènes doivent maintenant être clairement signalés, tant pour les aliments préemballés que ceux non préemballés." Le nombre de signalements concernant des allergènes non signalés a en effet sensiblement  augmenté en 2015. On dénombre déjà 29 rappels sur les neuf premiers mois de 2015 alors que seuls 10 avertissements avaient été publiés en 2014. On ne peut cependant pas formellement établir un lien de cause à effet. 

La présence d’allergènes non signalés est la première raison de rappel par l’AFSCA. Mais elle n’est pas la seule. Vient la présence possible de salmonelle (15%) ou de listeria (13%). Les corps étrangers (verre, vis, plastique…) sont quant à eux responsables de 7% des signalements. Les dates de péremption erronées se retrouvent à la quatorzième place avec huit signalements en huit ans.

Les viandes font le plus souvent l’objet d’un rappel (13%), suivies par les fromages (12%) et les biscuits, bonbons et chips (8%). Les aliments pour animaux referment la marche avec un seul signalement sur la période étudiée, soit 0,23% des cas.

Tous les avis publiés sur le site de l’AFSCA ne sont pas forcément des problèmes graves. Les allergènes sont nuisibles uniquement pour les personnes sensibles. Le reste des consommateurs n'encourt donc aucun risque avec ce genre d'avertissement.

Les données contiennent également des traces d’évènements hors du commun. C’est le cas avec la crise de dioxine qui a touché des porcs irlandais de fin 2008. En trois mois, 15 signalements ont été émis en raison d’une présence possible de dioxine.

 

Pour en savoir plus sur les intoxications alimentaires et leurs dangers, téléchargez ce document de l'AFSCA.

L’AFSCA ne dispose pas de base de données reprenant tous les rappels d’aliments. Le 08/09/15, nous avons donc copié les données provenant du site de l’AFSCA et les avons organisées.

Nous avons regroupé les viandes en une catégorie. Une distinction aurait pu être faite entre viande blanche et rouge. De même, les salades ont été séparées du reste des légumes pour avoir une vue séparée sur ce produit.

Plusieurs avis de différents distributeurs sont parfois publiés pour un même produit provenant d’un producteur. Le nombre total de signalements est donc probablement légèrement surévalué.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés