Theo Francken, l'homophobie et les "petits cons marocains" de Bruxelles

Le secrétaire d'Etat Theo Francken (N-VA) a été solidemment malmené à la Chambre ces derniers jours. En cause: ses déclarations passées et ses fréquentations. ©BELGA

Un mail qui vient de refaire surface ajoute une pièce au "dossier" du nouveau secrétaire d'Etat N-VA en charge de l'Asile et de la Migration. Comment expliquer, selon lui, l'homophobie qui règne à Bruxelles? Par le nombre d'islamistes et de "kutmarokkaantjes".

Une nouvelle tuile pour le gouvernement Michel? Pas forcément: Theo Francken, le nouveau secrétaire d'Etat à l'Asile et à la Migration a résisté à plus gros comme dossier. Pour rappel, le soir de sa prestation de serment, il a assisté à une réception en l'honneur d'un ancien collaborateur - et ex-sénateur Volksunie, aussi. En 2011, sur Facebook, il doutait de la "valeur ajoutée" des diasporas marocaine, congolaise et algérienne. Ce qui lui a valu un beau scandale à la Chambre. Theo Francken, lui, a fait le gros dos et, poussé par le Premier ministre, a présenté de brèves excuses pour les propos tenus par le passé.

Ce faisant, il englobe sans doute tout ce qui pourra sortir par la suite. Or, au vu de son "humour", il risque encore d'en avoir, des casseroles qui remonteront à la surface. Surtout qu'un dénommé Bas Luyten, ancien président des jeunes N-VA qui s'est fait débarquer du parti en 2010, affirmait à l'époque être parti avec un stock (24.000) de mails internes susceptibles d'alimenter le feu de la polémique. Fuites à la clef, entre 2010 et 2012, mettant parfois le parti dans l'embarras.

"Secrétaire d'Etat dans l'intérêt de tout le monde"

Dans ce stock, un mail en particulier vient de refaire surface sur internet. Un échange datant du 2 mai 2007 entre, notamment, le parlementaire flamand N-VA Karl Vanlouwe, ledit Bas Luyten et Theo Francken. Le plus gros dérapage est sans doute à attribuer au parlementaire flamand. Karl Vanlouwe dit tout le mal qu'il pense du mariage homosexuel et se dit candidat pour le "prix de l'homophobie".

Theo Francken est plus modéré. Ce qui ne l'empêche pas de flirter avec les limites lorsqu'il s'essaie à analyser pourquoi les homosexuels sont traités de manière plus agressive à Bruxelles. "Cela n'a rien à voir avec nous, écrit-il alors, mais tout avec le nombre élevé d'islamistes et de petits cons marocains." "Petits cons marocains", étant la traduction libre de l'original: "kutmarokkaantjes". Ironie toujours, quand il continue, se demandant quelle pourrait bien être la prochaine revendication du mouvement homosexuel. "Tous les musulmans en dehors de Bruxelles? Ce serait amusant ;-)"

Contacté, le cabinet du Premier ministre Charles Michel (MR) n'a pas souhaité réagir, s'en tenant aux excuses formulées ce jeudi par le secrétaire d'Etat. Que ce mail ne secouera sans doute pas davantage, vu ce à quoi il a résisté ces derniers jours. Mais voilà qui constitue une pièce de plus à verser au "dossier Theo Francken". Permettant de cerner davantage le personnage. Qui a promis, jeudi, d'être un "secrétaire d'Etat dans l'intérêt de tout le monde, avec un grand respect pour chacun". Gageons qu'il sera attendu au tournant.

 

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect

Messages sponsorisés

n