Une joyeuse entrée chahutée à Gand pour Di Rupo

Un dispositif policier important a contenu sur le site de Bijloke à Gand, près du musée de la ville (STAM), une cinquantaine d'activistes du Vlaams Belang, du Voorpost, de la nationalistische studentenvereniging et du Katholiek Vlaams Hoogstudentenverbond.

Les manifestants ont protesté contre la visite d'Elio Di Rupo à Gand. Le Premier ministre n'a lui-même rien remarqué car il a pénétré dans le musée via une autre entrée.

L'atmosphère était quelque peu tendue vers 16h30, avec quelques bousculades, notamment avec Filip Dewinter, du Vlaams Belang. Personne n'a été interpellé. Les manifestants ont chanté le "Vlaamse Leeuw" et ont scandé des slogans contre Di Rupo et "les Wallons".

A l'usine gantoise de Volvo, le Premier ministre avait d'abord été reçu vers 14h00 par le premier échevin Mathias De Clercq (Open Vld), qui remplaçait le bourgmestre Daniël Termont, malade.

Elio Di Rupo a également rendu visite aux archives communales et au dépôt archéologique "De Zwarte Doos" ainsi qu'au centre d'entreprises "De Punt". Le STAM est la dernière visite prévue au programme gantois du Premier ministre.

Lire également

Contenu sponsorisé

Partner content