Geert Asman devient le premier échevin PTB du pays

Geert Asman (PTB-PVDA), Brent Meuleman et Isabel Dellaert (s-pa) présentent leur accord de majorité pour la commune de Zelzate. ©BELGA

Après les échecs des discussions entre le PTB et le PS à Charleroi, Liège et Molenbeek, c'est en Flandre, à Zelzate, que le PTB-PVDA monte pour la première fois dans une majorité communale. Geert Asman devient donc le premier échevin PTB du pays, avec comme compétences les Affaires sociales, le Bien-être, les Finances, le Budget et les Travaux publics.

Le PTB-PVDA participera finalement à une majorité communale là où on l'attendait moins: en Flandre. Après l'échec des négociations entre le parti et le PS à Charleroi, Liège, Molenbeek ou encore Herstal, elles ont abouti à Zelzate, en Flandre orientale. Geert Asman devient ainsi le premier échevin du PTB en Belgique. Il sera en charge des Affaires sociales, du Bien-être, des Finances, du Budget et des Travaux publics. Brent Meuleman, un enseignant de 30 ans qui tirait la liste sp.a, y sera, lui, le bourgmestre.

Les élections du 14 octobre dernier ont pemis aux deux partis de disposer d'une majorité à Zelzate, les socialistes comptant 7 sièges (+2 par rapport aux précédentes élections) et le parti de gauche radicale 6.

C'est donc la première fois que le PTB/PVDA participe à une majorité communale. Jusqu'à présent, il n'était présent que dans la majorité du district de Borgerhout, en coalition avec le sp.a et Groen.

Le bourgmestre actuel, Frank Bruggeman (VLD-SD), parle d'une situation semblable à la rupture du cordon sanitaire. "C'est une mauvaise chose pour Zelzate et pour le reste du pays." Il ajoute que le président du sp.a, John Crombez, fait face "à des problèmes majeurs". "Les programmes du sp.a et du PTB sont impayables. Cette coalition est nourrie de rancune vis-à-vis de moi et des gens qui ont travaillé pour moi."

L'Open Vld s'indigne

"Les extrêmes gauche et droite sont une même image dans un miroir. Des symboles d'une liberté restreinte et d'oppression", a réagi rapidement Gwendolyn Rutten, présidente de l'Open Vld, à l'entrée du PTB/PVDA dans une majorité communale à Zelzate. "Même si vous comprenez leur analyse ou si vous les trouvez sympathiques... Leurs principes détruisent la démocratie libérale. C'est pourquoi nous ne coopérons jamais avec eux", a-t-elle ajouté dans un message posté sur Twitter. C'est la première fois que le parti radical de gauche intègre une majorité communale en Belgique. 

Le bourgmestre sortant de Zelzate Frank Bruggeman, dont la liste VLD-SD était sortie vainqueur des élections communales le 14 octobre, s'est dit déçu de cet accord entre le PTB/PVDA et le sp.a. Il y voit des similitudes avec une "rupture du cordon sanitaire" contre le Vlaams Belang, parti d'extrême droite

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content