13 arrestations en Belgique pour des paris truqués dans le tennis

©REUTERS

Perquisitions, arrestations, le parquet fédéral mène l'enquête dans un dossier de suspicion de corruption dans le secteur du tennis belge professionnel.

Treize personnes ont été interpellées au cours de 21 perquisitions, indique le parquet fédéral. Il est question d'une organisation criminelle belgo-arménienne qui aurait corrompu des joueurs de tennis professionnels (circuit Futures et Challenger) de 2014 à aujourd’hui. Objectif: truquer préalablement le résultat des matchs.

Les personnes interpellées seront entendues par le juge d'instruction qui décidera de leur maintien en détention.

De quoi s'agit-il?

En 2015, la commission des jeux de hasard reçoit plusieurs rapports de divers établissements de pari. Ces rapports faisaient état de trucages de matchs de tennis par de nombreuses personnes d’origine arménienne séjournant en Belgique.

L'instruction démontrera que ces personnes truquaient au préalable le résultat du match. Ensuite, elles pariaient sur ces matchs truqués, augmentant ainsi frauduleusement les gains des paris. Les gains s'élevaient de 5.000 à 15.000 dollars.

Dans l'organisation, chacun semblait avoir sa tâche propre. Quant aux profils des suspects, ils sont quasi identiques: pas de revenus, pas de travail, insolvables...

Les 21 perquisitions ont été menées simultanément ce mardi à Saint-Gilles, Vilvorde, Malines, Uccle, Laeken, Jette, Schaerbeek, Berchem-Sainte-Agathe, Grammont, La Louvière, Saint-Josse-ten-Noode et Watermael-Boitsfort.

L'enquête a également dépassé les frontières. Des interventions ont également été menées en Allemagne, en France, en Bulgarie, en Slovaquie, aux Pays-Bas et aux États-Unis; et ce à la demande du juge d’instruction belge.

L'enquête parle donc de faits de corruption, de blanchiment, de participation à des activités d'organisation criminelle.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés