Des transports par drone entre hôpitaux anversois

©AFP

La société Helicus va organiser dès fin septembre des transports par drones entre les hôpitaux anversois des réseaux GZA, ZNA et Helix. Des transports similaires doivent débuter à Hasselt fin d'année.

La société Helicus va organiser dès fin septembre des transports par drones entre les hôpitaux anversois des réseaux GZA, ZNA et Helix, partenaires du projet Helicus Aero Initiative, indique le journal flamand Gazet Van Antwerpen. Helicus confirme l'information. Des transports similaires inter-hôpitaux doivent débuter à Hasselt fin d'année.

Helicus vise à transporter entre établissements hospitaliers des échantillons, des médicaments, des tissus ou organes humains... sans les contraintes inhérentes au transport routier (embouteillages, risque d'accident, etc.). Des drones de 20 à 25 kilos seront utilisés, volant entre 90 et 150 mètres de hauteur à une vitesse au sol de 60 km/h. Ils ne devraient être que peu visibles et audibles depuis le sol.

Le projet débutera avec des vols sur un jour par semaine, mais l'objectif est de pouvoir rapidement les étendre, avec la possibilité de faire appel à tout moment à un drone pour un transport urgent.

De potentiels conflits avec des drones privés sont une source d'inquiétude pour nous, il doit y avoir encore beaucoup de sensibilisation.
Mikael Shamim
directeur d'Helicus

Skeyes, l'entreprise publique autonome qui contrôle et gère le trafic aérien, est partenaire d'Helicus Aero Initiative. "Le trafic aérien est bien plus sûr que le trafic routier, où nous sommes habitués à un grand nombre d'accidents", précise Mikael Shamim, directeur d'Helicus. "De potentiels conflits avec des drones privés sont en revanche une source d'inquiétude pour nous, il doit y avoir encore beaucoup de sensibilisation à ce sujet. Bon nombre de gens ne savent pas qu'avec leur drone, ils ne peuvent aller que jusqu'à 10 mètres de hauteur, et seulement sur leur espace privé."


Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect