En grève ou pas? Le point sur les perturbations attendues

©Photo News

Ce mercredi, c'est jour de grève nationale. Les transports seront particulièrement touchés. Des piquets de grève seront également organisés dans différents zonings industriels du pays et devant certaines grandes surfaces.

→ Sur terre

Du côté des transports, c’est tout le réseau qui devrait être impacté. Des préavis ont été déposés chez De Lijn, la Stib et le TEC.

  • La SNCB, qui prévoit qu'environ la moitié des trains circulent le jour J, a déjà annoncé un blocage du 12 février 22 heures jusqu’au 13 à la même heure. La SNCB conseille à ses voyageurs de consulter le planificateur de voyages en ligne pour savoir si des trains circuleront sur leurs trajets et connaître les horaires de ceux-ci. 13 trains IC, qui relient les grandes villes, devraient circuler quasi normalement grâce au plan de service alternatif (autrefois appelé service minimum). Il s'agit des liaisons Ostende-Bruxelles-Eupen, Blankenberge-Genk, Poperinge-Courtrai-Gand-Anvers, Charleroi-Bruxelles-Anvers-Essen, Binche-Bruxelles-Turnhout, Bruxelles-Namur-Arlon, Tournai-Namur, Ostende-Courtrai-Brussels Airport, Courtrai-Bruxelles-Saint-Nicolas, Gand-Bruxelles-Landen, Liers-Liège-Gouvy, Gouvy-Luxembourg et Bruxelles-Anvers-Breda-Amsterdam.
  • De son côté, la circulation des trains à grande vitesse ne devrait pas trop être perturbée. Thalys a prévu une seule annulation entre Bruxelles et Paris (train partant à 7h13) alors qu'Eurostar ne s'attend pas à des problèmes majeurs pour les passagers devant se rendre en Angleterre.Seules les personnes voyageant en Eurostar vers la France (Lille ou Calais) devront revoir leurs plans en raison de la fermeture du terminal "intra-Schengen" en gare de Bruxelles-Midi.Chez ICE (InterCity Express) et TGV, les perturbations devraient être mineures également.
  • A la Stib, la porte-parole Françoise Ledune dit s'attendre à un réseau "très très perturbé, si pas à plat". Difficile pour l'heure d'estimer quelles lignes seront ou non desservies, mais la situation sera mise à jour en temps réel 13 février, dès 6h du matin, sur le compte Twitter de la société de transports en commun bruxelloise. "S'il y a suffisamment de personnel, on concentrera nos forces sur le métro et les lignes structurantes qui traversent le plus de quartiers", ajoute-t-elle, conseillant toutefois aux navetteurs d'éviter de se déplacer ce mercredi dans la capitale.
  • Du côté du TEC, le trafic risque d'être fortement perturbé également. Seuls 10% du service seront assurés dans les régions de Mons, du Borinage et du centre tandis que 50% des bus devraient circuler dans le Hainaut occidental. Aucune prévision n'est en revanche disponible pour les autres régions, indique la société de transports en commun wallonne. Mais l'entreprise s'attend, de manière générale, "à de fortes perturbations à tous les niveaux".Elle invite également ses usagers à s'informer avant tout départ et à prévoir une alternative pour leurs déplacements.
  • De Lijn dit s'attendre à de lourdes perturbations sur son réseau. Les chauffeurs qui prendront le volant seront dès lors déployés sur les itinéraires les plus importants. Ce n'est toutefois que le jour même que les lignes desservies seront décidées, en fonction du nombre de chauffeurs présents.

L’Union belge du Transport a confirmé cet appel en s’adressant à tous ses membres et les invitant à l’arrêt de travail mercredi.

→ Dans les airs 

  • L'espace aérien sera fermé entre 22h mardi et 22h mercredi, a fait savoir le gestionnaire du trafic aérien (Skeyes, ex-Belgocontrol). Aucun avion ne se présentera donc au décollage ou à l'atterrissage pendant 24h dans les aéroports belges. Brussels Airlines avait pris les devants en annonçant la suspension de son activité"Les itinéraires de voyage de plus de 16.000 voyageurs sont impactés", a déclaré la compagnie. 
  • Aucun vol ne sera annulé chez TUI fly. La compagnie aérienne les déviera tous vers les aéroports de Lille, Paris Orly, Maastricht, Eindhoven ou encore Amsterdam. Les voyageurs concernés reçoivent par SMS les informations pratiques et le nouvel horaire de leur vol, annonce la compagnie mardi soir.  Trente-six vols sont affectés par la grève, pour plus de 5.000 passagers concernés. Le tour opérateur et sa compagnie mettent à disposition 100 bus qui se chargeront de transporter les voyageurs vers et depuis les aéroports alternatifs.

→ En mer

Les syndicats ont lancé un appel à la grève dans le port d’Anvers et comptent sur le ralliement des dockers. "Nous savons, grâce aux actions précédentes qu’un tel appel fait l’objet de beaucoup d’attention", a expliqué Marc Loridan pour l’ABVV, sans toutefois préciser le déroulement exact des actions.

→ Enseignement, commerces, et hôpitaux

L’appel lancé en front commun par les syndicats s’adresse à tous les secteurs d’activité. Dans le secteur commercial, les représentants des travailleurs sont confiants: "Difficile de dire exactement quel magasin sera fermé, mais il faut s’attendre à une forte mobilisation. L’objectif est la fermeture totale des enseignes, nous confirme-t-on à la CSC. Les centres commerciaux seront également visés avec des piquets de grève aux entrées."

"L’objectif est la fermeture totale des magasins."
Delphine Latawiec
Responsable secteur commerce ACV-CSC

L’appel lancé concerne également l’enseignement, qui devrait être fortement impacté par le 13 février. "Le mouvement est général et devrait être bien suivi. En plus des enseignants grévistes qui n’iront pas travailler, le blocage des transports en commun va fortement réduire les effectifs, assure Eugène Ernst, secrétaire général de la CSC enseignement. Nous ne bloquerons toutefois pas les entrées des écoles. Les enseignants non grévistes pourront se rendre sur leur lieu de travail et assurer la garderie des enfants présents."

"Nous ferons des piquets devant tous les services publics. Nous appelons au blocage des administrations dans toute la Wallonie, explique Pierre Vermeiren pour la CGSP. Les hôpitaux seront également en arrêt de travail. Nous appelons à une mobilisation forte, mais dans le respect du service minimum au patient."

Pour rappel, les syndicats protestent contre la marge maximale d’évolution salariale de 0,8%, qu’ils jugent trop faible. Ils avaient annoncé fin janvier la tenue de la grève à la suite de l’échec des négociations du nouvel accord professionnel 2019-2020.

La collecte des sacs d'ordures ménagères risque d'être fortement perturbée à Bruxelles. Bruxelles-Propreté invite dès lors les habitants dont les poubelles sont ramassées le mercredi à ne pas les sortir. Tous les parcs à conteneurs de la Région bruxelloise seront par contre ouverts. 

"En plus des enseignants grévistes qui n’iront pas travailler, le blocage des transports en commun va fortement réduire les effectifs."
Eugène Ernst
secrétaire général de la CSC enseignement

Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content