Francorchamps, capitale du véhicule électrique pour un jour

©REUTERS

Le "Spark E#Day" sera un événement centré sur la mobilité électrique avec concours de start-ups et test-drive.

On le sait suite aux différents rebondissements politiques bruxellois, la course de Formule 1 électrique de Bruxelles, la Formula E, n’aura pas lieu. Les acteurs belges liés à la discipline ne sont pas pour autant restés les bras croisés et entendent mettre à l’honneur la mobilité électrique de demain. L’Echo apprend ainsi qu’un événement 100% consacré à la mobilité électrique aura lieu sur le circuit de Spa Francorchamps le 17 novembre prochain.

Spark Racing Technology dont les Liégeois de Sodaphi sont actionnaires à 25%, va y organiser un événement d’envergure qui veut devenir une référence dans le monde de la voiture électrique.

Spark Racing Technology dont les Liégeois de Sodaphi sont actionnaires à 25%, va y organiser un événement d’envergure qui veut devenir une référence dans le monde de la voiture électrique. Au programme: un concours de start-ups, des invités de prestige et des speakers de premier plan du secteur du véhicule électrique ainsi que des tests de bolides pour les participants.

L’événement se déroulera dans le "pit building" du circuit et prendra l’allure d’un petit salon avec des stands des différents partenaires. Déjà confirmés: Orange, Altran, EDF Luminus, Smart Cities ou le circuit de Spa Francorchamps. Spark négocie avec les constructeurs pour des démonstrations sportives et de série.

Plusieurs ayant déjà répondu favorablement à l’appel. L’occasion également pour Spark, qui construit et développe les châssis des bolides de Formula E, de présenter les véhicules et son savoir-faire aux participants dans le "pit lane" du circuit.

Concours de start-ups

10.000 euros
Le gagnant du concours recevra un "prize money" de 10.000 euros.

Le concours de start-ups sera focalisé sur la mobilité électrique au sens large. Seront donc sélectionnées des start-ups qui viendront défendre leur projet devant un jury de prestige. Le gagnant du concours recevra un "prize money" de 10.000 euros.

Spark Racing Technology devrait également rentrer dans le capital de la société gagnante et l’aider à grandir et à développer son business. Dans les bureaux flambant neufs de Spark à Tigery, la start-up pourra occuper de l’espace et sera accompagnée comme dans un incubateur.

L’événement est l’occasion pour Spark "de montrer ce que l’on sait faire en Belgique."
Alexandre Dallemagne

Le jury qui n’est pas encore entièrement complet sera composé de noms connus comme Damien Ernst, Nathalie Crutzen directrice du Smart City Institute de l’ULg, Bernard Delvaux de la Sonaca ou encore Grégoire Dallemagne le patron d’EDF Luminus.

L’événement est l’occasion pour Spark "de montrer ce que l’on sait faire en Belgique", insiste Alexandre Dallemagne, l’administrateur-délégué du groupe Sodaphi. Il y a en effet un "momentum" autour de la voiture électrique et Spark espère imposer son événement comme l’événement phare dans le domaine de l’électrique en Belgique. 

"La décision d’Audi de produire des voitures électriques en Belgique n’est pas anodine", pointe d’ailleurs Dallemagne qui était un fan de la première heure de ce type de véhicule. Une aventure qu’il n’a plus quittée depuis la création et sa participation dans la société Spark Racing Technology.

L’événement sera B2B pour sa première édition et s’ouvrira au public dès la deuxième année.

Le "Spark E#Day" ne sera pas ouvert au grand public la première année car trop serré niveau timing. Il devrait néanmoins y avoir entre 350 et 600 participants pour cette première édition. Sodaphi qui prend en charge l’organisation a déjà un plan financier sur 3 ans pour reconduire l’événement 2 fois.

Dès la deuxième année, l’ambition est de l’ouvrir au public. "On pourrait alors avoir entre 3.000 et 4.000 personnes", estime Dallemagne. Parmi les orateurs, le monde de la Formula E sera bien représenté avec la présence d’Alejandro Agag, le patron de la discipline, mais aussi le fondateur de Spark et figure du sport automobile Frédéric Vasseur ou encore le médecin et explorateur Bertrand Piccard.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect