L'ULB quitte le top 200 des universités

©Photo News

Alors que la KUL monte dans le classement Times World University Ranking et s'approche du top 50, l'ULB sort du top 200.

Entre l'année académique passée et cette année, l'université flamande de la KU Leuven est passée du 61e au 55e rang du dernier classement international "Times Higher Education World University Rankings 2014-2015". L'Université libre de Bruxelles (ULB) sort quant à elle du top 200 et se retrouve dans la catégorie 201-225, alors qu'elle occupait encore la 176e place il y a un an. La Belgique compte désormais quatre, et non plus cinq universités dans le top 200.

Le top cinq est composé comme suit: en première position, tout comme l'année passée, le California Institute of Technology (Caltech - Etats-Unis), suivi d'Harvard (Etats-Unis), Oxford (Royaume-Uni), Stanford (Etats-Unis) et Cambridge (Royaume-Uni).

 

La Belgique doit se faire du souci car une de ses universités sort du prestigieux top 200 et que les autres établissements perdent des plumes.
Phil Baty
Auteur du classement

Le second établissement belge à figurer dans ce classement, derrière la KU Leuven, est l'UGent en 90e position, en recul de cinq places. L'UAntwerpen (170e, contre 164e il y a un an) occupe la troisième marche du podium belge. Suivent ensuite l'Université catholique de Louvain au 171e rang (+1), l'ULB, aux portes du top 200, la VUB et l'Université de Liège (ULg), toutes deux dans la catégorie 351-400 (l'université bruxelloise se trouvait dans la catégorie 251-275 il y a un an tandis que son homologue liégeoise apparaissait entre la 301e et la 350e position de ce classement).

"C'est une bonne nouvelle que le KU Leuven se rapproche du top 50", commente Phil Baty, l'auteur de ce classement des universités. "Mais la Belgique doit se faire du souci car une de ses universités sort du prestigieux top 200 et que les autres établissements perdent des plumes. La concurrence est de plus en plus rude (...) et la Belgique va devoir faire des efforts afin de rester compétitive face aux pays de l'Asie de l'Est qui émergent", tempère-t-il néanmoins.

Un constat qui vaut également de façon globale pour les universités occidentales, dont les auteurs du classement remarquent qu'elles "sont souvent touchées par des mesures d'économie des autorités".

♦ La KU Leuven était déjà, avec sa 82e position, la seule université belge présente dans le Top 100 des universités qu'établit chaque année le bureau britannique Quacquarelli Symonds (QS) et qui a été publié il y a deux semaines.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect