L'économie belge garde la forme

©Photo News

La croissance de l'économie belge devrait s'élever à 1,9% et l'emploi augmenter de 54.000 unités cette année, selon les prévisions de l'Ires.

Les feux restent au vert pour l'économie belge. D'après les prévisions de l'Ires, l'Institut de recherches économiques et sociales de l'UCL, la croissance devrait atteindre 1,9% cette année, soit un peu mieux que les 1,7% enregistrés l'an dernier.

"La conjoncture économique étrangère, notamment en zone euro, est très bien orientée en ce début d’année, ce qui laisse penser que la demande mondiale adressée à la Belgique devrait progresser à un bon rythme en 2018", souligne l'Ires. "On s’attend également à ce que la croissance de la demande intérieure soit un peu plus vigoureuse qu’en 2017." En cause: "la poursuite de la baisse du chômage et une inflation légèrement moins élevée devraient permettre aux ménages de profiter en 2018 de gains de pouvoir d’achat plus importants, qui soutiendraient leurs dépenses de consommation et d’investissement, expliquent les économistes de l'UCL.

D'après les prévisions, l’emploi augmenterait, en termes nets, d’environ 54.000 unités en 2018. Le nombre de demandeurs d’emploi diminuerait pour sa part d’environ 22.000 unités. L'Ires table sur une inflation de 1,6 % en 2018 alors que le déficit budgétaire des administrations publiques serait de 1,4 % du PIB.

→ Alors, tout va bien ? Les économistes de l'UCL pointent tout de même plusieurs risques, comme une remontée plus rapide que prévu des taux d'intérêt mais aussi les turbulences sur les marchés induites par les mesures protectionnistes de certains pays. Un avertissement qui résonne particulièrement fort cette semaine alors que le président américain Donald Trump a décidé de surtaxer certains produits chinois, entraînant des représailles de Pékin. Ce parfum de guerre commerciale a précisément secoué les marchés ces derniers jours.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect