L'épidémie poursuit son recul en Belgique

©AFP

L'évolution des tendances relatives à l'épidémie de coronavirus est positive. Le nombre moyen de contaminations par jour poursuit sa baisse. Seuls 5,5% des Belges ont par contre développé des anticorps contre le virus.

Il y a eu en moyenne 83,7 nouveaux cas d'infection rapportés par jour la semaine dernière, soit une baisse de 11% par rapport à la moyenne des sept jours précédents.

Les chiffres des trois derniers jours ne sont pas encore consolidés, précise toutefois l'Institut de Santé, Sciensano. En date de samedi, un total de 61.509 cas de contamination avaient été officialisés en Belgique.

Hospitalisations

Dans les hôpitaux, 222 lits étaient encore occupés mardi par des patients Covid-19, contre 244 la veille. Si 17 nouvelles admissions ont été comptabilisées le 30 juin, 34 sorties de l'hôpital ont également été dénombrées ce même jour. La tendance reste donc encourageante.

Deux décès ont également été constatés mardi, ce qui porte le total des personnes ayant succombé des suites du virus à 9.754 dans notre pays.

9.754
Décès
En Belgique, 9.754 personnes ont succombé des suites du coronavirus.

Anticorps

Seuls 5,5% des Belges ont développé des anticorps contre le coronavirus, ressort-il de la quatrième édition de l'étude sérologique de l'Université d'Anvers, également publiée mercredi. Lors de la précédente enquête, près de 7% de la population était protégée.

La présence d'anticorps dans le sang indique si la personne a été infectée par le nouveau coronavirus. Pour cette dernière étude, les scientifiques ont analysé des échantillons sanguins de 2.960 personnes. Les prélèvements ont eu lieu entre le 8 et le 13 juin. Les trois dernières enquêtes datent d'avant et pendant le confinement. La première indiquait que 3% des Belges avaient des anticorps, la deuxième 6% et la troisième presque 7%. Avec seulement 5,5% pour cette quatrième, la tendance à la hausse est rompue.

Le professeur Pierre Van Damme y voit deux explications plausibles. "Dans une enquête précédente, il était déjà apparu que chez certaines personnes, les anticorps diminuaient après un ou deux mois. Il se peut donc que dans les échantillons que nous avons étudiés ici, les anticorps aient disparu du sang alors que les personnes ont bien été contaminées."

La deuxième est que les gens suivent bien les mesures (se laver les mains, garder ses distances, ...) même avec l'allègement du confinement.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés