L'industrie cosmétique coréenne arrive en Belgique

Le K-Beauty a le vent en poupe. Les importations de produits cosmétiques coréens en Belgique ont quadruplé depuis 2016.

Le K-Beauty, terme qui désigne les produits cosmétiques coréens, arrive en Belgique. Il s'agit d'un des fleurons de la vague culturelle sud-coréenne qui déferle sur l’Asie, au même titre que la K-Pop et les K-Dramas (des séries à l’eau de rose). Cet élément phare du "soft power" coréen fait l’objet d’un road show qui fait escale ce vendredi à Bruxelles, au Centre culturel coréen, au Sablon.

Les Coréens attachent beaucoup d’importance à leur apparence extérieure et la préoccupation majeure des Coréennes est la quête d’une peau toujours plus nette, unifiée et très blanche. Des standards imposés par les idoles des séries et de la K-Pop. S’ajoute à cela le problème de la pollution. Le matin, les habitants de Séoul scrutent leurs applications mobiles qui mesurent en temps réel la qualité de l’air. Résultat : ils doivent redoubler d’efforts pour préserver leur peau. Du pain bénit pour l’industrie cosmétique.

Une Coréenne dépense en moyenne… 140 euros par mois en produits cosmétiques.

La Corée du Sud est le 8e consommateur mondial de produits cosmétiques avec un chiffre d’affaires pour le secteur estimé à 13 milliards de dollars en 2018. Une Coréenne dépense en moyenne… 140 euros par mois en produits cosmétiques. Elle achète en moyenne 27 produits sur le mois. Parmi ceux-ci, peu de produits de maquillage, mais surtout des produits de soins en tout genre.

A la conquête du monde

Les exportations aussi sont en forte hausse. Selon les chiffres de Kotra, l’Agence coréenne de promotion des exportations et des investissements, le pays a exporté pour 4,96 milliards de dollars de produits cosmétiques dans le monde en 2017, soit quatre fois plus qu’en 2013. Sans surprise, la Chine est le plus gros marché. Les marques coréennes y occupent la deuxième place derrière leurs homologues françaises. Elles se distinguent du classicisme français par une présentation plus originale, plus jeune et souvent orientée "fun".

Les importations de produits cosmétiques coréens en Europe ont plus que doublé entre 2016 et 2018, passant de 147 millions d’euros à 362 millions d’euros.

L’Europe est un marché porteur, surtout depuis l’entrée en vigueur en 2011 du traité de libre-échange entre l’Union et la Corée du Sud. Les importations de produits cosmétiques coréens en Europe ont plus que doublé entre 2016 et 2018, passant de 147 millions d’euros à 362 millions d’euros. En Belgique, on a eu un quadruplement des importations entre 2016 (567.000 euros) et 2018 (2,07 millions d’euros).

L’évènement qui se tient ce vendredi à Bruxelles offrira aux entreprises belges l’occasion de découvrir non seulement l’univers des cosmétiques coréens mais également celui de la K-Pop, puisque des performances musicales seront proposées.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect