La Flandre davantage touchée par les faillites

©Photo News

Le nombre de faillites en Belgique a progressé de 1,29% au premier trimestre. Les petites entreprises ont été les plus touchées.

Le premier trimestre 2019 s’est soldé par 2.983 faillites en Belgique, soit une augmentation plutôt légère de 1,29%. Même constat pour le seul mois de mars où les faillites ont progressé de 1,15%, d’après les nouveaux chiffres de Graydon, société de collecte d’informations financières.

"Le taux de faillites est resté constant depuis trois ans."
eric van den broele
graydon

Ces chiffres doivent être placés dans un contexte de hausse du nombre d’entreprises actives. "Autrement dit, même si le nombre de faillites augmente, le taux de faillites est resté constant depuis trois ans", constate Eric Van den Broele, directeur du service d’études chez Graydon.

L’actuel ralentissement de la conjoncture aura probablement un impact sur les faillites, mais comme toujours avec un certain délai. Dès lors, c’est plutôt à une baisse des faillites qu’il aurait fallu s’attendre, estime Eric Van den Broele.

Sociétés unipersonnelles

La hausse des faillites est à mettre sur le compte des sociétés unipersonnelles (+ 31% au premier trimestre). Pour les professions libérales, la hausse est de 116%. Ce qui signifie que les faillites ont diminué au niveau des sociétés anonymes et des SPRL.

La plupart des secteurs traditionnels (construction, commerce de gros et de détail, services aux entreprises) ont vu les faillites diminuer. L’horeca (+ 3%) est une exception.

L’emploi trinque

La Flandre est davantage impactée par les faillites (+ 13% au premier trimestre), alors que la Wallonie (-3,5%) et Bruxelles (-12%) affichent au contraire une baisse. Bruxelles constitue un cas particulier: l’an dernier, le tribunal de commerce avait réalisé une opération de nettoyage parmi les sociétés dormantes. La baisse actuelle se résume donc plutôt à un retour à la normale.

Malgré que ce soient beaucoup de petites entreprises qui aient été contraintes de mettre la clé sous le paillasson, il y a aussi eu quelques grosses faillites avec un important bilan social. La faillite de Belle’s, société de lavage de vitres basée à Courtrai, a ainsi coûté 636 postes de travail. Au premier trimestre, on a dénombré 5.875 pertes d’emploi pour cause de faillite, soit 13% de plus que pour la même période de l’an dernier. En Flandre, les pertes d’emplois ont bondi de 34%.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés